QUESTIONS=RÉPONSES



 Celui à qui la souffrance est épargnée doit se sentir appelé à soulager celle des autres!

Quand je signe un autocollant
puis-je être certain que mes organes seront prélevés?


C'est votre famille qui aura le dernier mot. Si vous les avez avertis de votre décision de faire un don d'organes, c'est plus facile pour eux d'accepter de signer l'autorisation de prélèvement sur le formulaire de l'hôpital. En plus si vous avez signé votre autocollant ils se verront dans l'obligation de faire vos dernières volontés.



Un mineur peut-il donner ses organes?

Un mineur agé de 14 ans peut décider de donner ses organes et les parents devront accéder à son désir.Pour ceux qui sont agés de moins de 14 ans, les parents ou tuteurs légaux devront prendre la décision à leur place. Plusieurs jeunes en attente de greffe comptent sur la générosité de parents compréhensifs afin de pouvoir bénificier de la transplantation qui leur sauvera la vie.



Quel est le taux de succès des transplantations?

Le taux de succès varie selon les organes, mais en général les transplantations réussisent entre 85-95%.



L'âge et l'état de santé ont-ils de l'importance?

Ni l'âge ni la santé ne doivent empêcher quelqu'un de signer son auto-collant c'est à l'équipe médicale de juger de l'état des organes et de la possibilité d'un prélèvement. On a déjà prélevé une cornée d'un donneur de 102 ans.



Comment les organes sont-ils prélevés?

Une équipe médicale spécialisée dans les transplantations retire les organes avec autant de soin et de respect que toutes autres opérations.



Les religions enpêchent-t-elles les dons d'organes?

Non. Toutes les religions, exceptée l'Hindou, trouvent que c'est bon de donner des organes et des tissus puisque cela sauve des vies.



Est-ce que la décision d'être donneur d'organes
peut affecter la qualité des services de santé que je recevrai?


Absolument pas. Les médecins tenteront l'impossible pour vous sauver la vie. Pour devenir donneur d'organes, il faut être mort cérébralement. La mort cérébrale du patient est ensuite vérifiée par deux équipes de médecins non-impliqués en transplantation. S'il n'y a pas de don d'organes, le corps sera débranché des appareils de survie et remis à la famille pour procéder aux funérailles. Dans le cas contraire, un délai de 12 à 24 heures est requis pour procéder au prélèvement.


Quelles sont les maladies qui peuvent
amener quelqu'un à avoir besoin d'une transplantation?


Les transplantations d'organes peuvent maintenant sauver la vie de plusieurs personnes souffrant de cardiopathie, d'insuffisance rénale chronique, de fibrose kystique, de fibrose pulmonaire, d'emphysème, d'hypertension pulmonaire, de certaines cirrhoses, de diabète insulino-dépendant, etc.


Toutes personnes qui signent un autocollant
pour don d'organes deviendront-elles des donneurs?


Non, seulement 3% des gens deviendront des donneurs d'organes vitaux. Toutes les personnes qui meurent à la maison, dans la voiture ou sur les lieux d'un accident ne pourront pas donner leurs organes vitaux mais par contre, pourront offrir leurs tissus. Dès que le coeur cesse de fonctionner, les organes vitaux se détériorent à la seconde même et ne sont plus aptes à la transplantation.


Quelles sont les attitudes des Québecois face au don d'organes?

Selon un sondage réalisé par Léger et Léger en avril 1999:
82,9% de la population du Québec est en accord avec le don d'organes.
59,0% de la population a effectivement pris des dispositions pour faire don de ses organes et 59,6% en ont informé leur famille.
62,4% considèrent qu'il est facile de faire don de ses organes.
Fait intéressant, 45,7% de la population ne sait pas que les dons d'organes ne sont effectués que sur les personnes chez qui on a constaté une mort célébrale.

Info Don d'organes, l'organisme de promotion du don d'organes (IDO) au Québec, possède un service qui permet d'obtenir des renseignements sur le don d'organes; le numéro de téléphone sans frais est: 1-877-INFODON (463-6366).

Échanges de correspondances entre familles de donneurs et personnes greffées


Les personnes qui ont reçu ce merveilleux cadeau, peuvent éprouver le besoin de remercier personnellement la famille du donneur...
Sachez qu’il vous est possible de le faire par l’entremise des coordonnateurs de Québec-Transplant. Pour ce faire, vous devez composer deux lettres. L’une que vous adresserez à l’attention de Québec-Transplant et l’autre à l’attention de la famille de votre donneur.
La lettre adressée à Québec-Transplant se voudra informative. Vous devrez vous identifier et mentionner votre nom, la date de greffe, l'organe greffé, le centre de transplantation, etc.… Ces renseignements sont nécessaires afin de vous identifier et de vous rattacher à l’autre partie.
Dites nous si vous souhaitez que votre lettre puisse être publiée sur notre site internet, elle pourrait en inspirer ou en réconforter d’autres…
Dans la seconde lettre, vous vous adresserez directement à la famille de votre donneur. Comme le don d'organes est un geste anonyme et que ces données doivent demeurer confidentielles, nous vous demandons de ne mentionner aucun nom, lieu ou particularité pouvant vous identifier. Vous pouvez les remercier, sympathiser et leur parler de l'importance du geste et de l'impact de ce don dans votre vie. Utilisez un langage simple et sensible.
Avant d'envoyer la lettre, nous nous assurons que la famille la désire et que le courrier ne contient aucune information confidentielle donc vous ne devez pas la cacheter.
Vous pouvez écrire lorsque vous en sentez le besoin (dans les semaines, les mois ou même après plusieurs années). Il est tout de même nécessaire de laisser un certains délais afin que les émotions vécues soient plus tolérables.(Réf. Québec-Transplant)

Les religions et le don d'organes

Les religions ont parfois des points de vue différents concernant le don d'organes. Voici un bref aperçu des différentes églises. Il faut se référer aux autorités compétentes pour obtenir une ligne de conduite ou une interprétation.

Adventistes du septième jour
Le don d’organes et de tissus est fortement encouragé. Ils croient en la guérison divine.
Ils exploitent un réseau mondial d’hôpitaux et de cliniques.

Amish
Consentent au don quand il est bénéfique pour la santé et le bien-être du receveur transplanté. Hésitent à donner si la greffe n’a pas de chance de réussir ou si les organes sont utilisés pour la recherche.

Baptiste
le don d’organes et de tissus est encouragé et est considéré comme étant un acte de charité.

Bouddhisme
Pas de position officielle sur le don d’organes mais plutôt en faveur. Respecte le choix personnel.
L’attitude de chaque école ou tradition du bouddhisme, en fonction du concept de « re-naissance ». La tradition du Sud permet les autopsies et les greffes d’organes ou de tissus, dans la croyance selon laquelle la re-naissance survient immédiatement après la mort. La tradition du Nord croit qu’il y a un état intermédiaire entre les « incarnations ». Les bouddhistes évitent de remuer ou de toucher le corps pendant huit heures.

Catholicisme
Encourage le don comme un acte de charité. C'est une décision qui revient à chaque personne et qui doit être prise sans pression indue.
On doit tenir compte de considérations éthiques (ex : pas de commercialisation des organes humains, consentement éclairé), et le « retrait des organes vitaux » ne doit pas se faire « avant que la mort naturelle ne soit survenue et constatée ».

Confucianisme
Il est interdit d’endommager le corps dans son ensemble.
Traditionnellement contre le don d’organes. La mort encéphalique a cependant été officiellement reconnue par la Corée en l'an 2000 pour fins de don d’organes.

Épiscopalienne
Encourage le don d’organes et de tissus.

Grecque orthodoxe
Le don d’organes et de tissus est encouragé s’il est utilisé pour améliorer la qualité de la vie humaine.
Ils appuient le don et la transplantation d’organes et de tissus, mais ils n’appuient pas la recherche et l’expérimentation.

Hindouisme
Le don d’organes et de tissus n’est pas interdit. Choix personnel.

Islamisme
Croit fortement au principe de sauver la vie humaine. Permet la transplantation d’organes comme priorité à sauver la vie humaine – tant que le corps humain est respecté et traité avec dignité, et que le caractère sacré et la protection de la vie humaine sont souverains; une personne doit donner librement son consentement et sans pression indue, pour fins de sauver une autre vie, ou de permettre à une autre personne d’accomplir une fonction manquante et essentielle.

Judaïsme
Les 4 branches du judaïsme appuient et encouragent le don d’organes et de tissus.
Le principe général de « sauver une vie humaine l’emporte sur toutes les autres lois », y compris le délai d’enterrement.
Le don d’organes et de tissus est encouragé non seulement « pour l’amour de l’humanité », mais aussi « pour l’amour de Dieu, comme expression suprême de la dévotion, du véritable partage ultime : un acte religieux par excellence ».

Luthérienne
Encourage le don d’organes et de tissus.

Mennonite
Le don d’organes et de tissus n’est pas défendu.
Choix personnel.

Mormons (Saints des derniers jours)
La décision est personnelle.

Pentecôpisme
Choix personnel.

Presbytérienne
Encourage et favorise le don.

Protestantisme
Encourage le don d’organes.
Choix personnel.

Quakerisme
Choix personnel.

Scientiste (Église du Christ)
Les membres de la congrégation peuvent consentir au don d’organes.

Shintoïsme
Ils croient que le corps est pollué après la mort et qu’une personne n’est pas totalement morte avant une période de 49 jours. Plusieurs croient que le prélèvement d’organes est irrespectueux
La famille peut annuler la décision du mourant de consentir au don par crainte d’attrister l’âme du défunt

Sikhisme
Adopte une attitude positive sur le don d’organes et de tissus. La philosophie et l’enseignement sikh mettent beaucoup l’accent sur l’importance du service désintéressé aux autres et l’exécution « d’actes nobles ».

Spiritualité Autochtone : Premières Nations (Mohawk, Cri, Algonquins, Naskapis, Montagnais, Micmac, et Atikamekw)
Le don et la transplantation d’organes et de tissus sont des décisions personnelles faites après mûre réflexion et beaucoup de conseils.

Spiritualité Autochtone: Inuit
90 % de la population est anglicane, les autres sont catholiques ou pentecôtistes
S’ils reçoivent un don d’organes, ils croient qu’ils hériteront de l’âme du donneur et que cela changera leur destin.
Le don et la transplantation d’organes et de tissus sont des décisions personnelles faites après mûre réflexion et beaucoup de conseils.

Taoïsme
Pas d’objections à utiliser une partie de l’organisme après le décès.

Témoins de Jéhovah
Ils refusent les transfusions sanguines, mais ils peuvent choisir d’accepter d’autres produits tels que l’albumine, les immunoglobulines ou des concentrés de facteurs de coagulation.
Le don et la transplantation d’organes et de tissus sont des décisions personnelles.
Si le consentement est obtenu, tous les organes et les tissus doivent être complètement vidés de sang Ils sont à l’aise avec le don de tissus, car le sang n’est pas en jeu.
Réf. Québec-Tranplant


 Accueil Accueil coeur  Greffé du coeur  Ass. Greffées Est Québec  Autocollants  Éphémérides
 Je me renseigne  Question-Réponses  La Résidence  Revue de presse  Statistiques  


Haut de page