GREFFÉ DU COEUR
DE L'HÔPITAL LAVAL



 Accueil

Accueil coeur

Greffé du coeur

Ass. Greffées Est Québec

Autocollants

Éphémérides

Je me renseigne

Question-Réponses

La Résidence

Revue de presse

Statistiques
 Bonjour,

Étant moi-même un greffé du coeur de l'hôpital Laval en date du 7 février 1996, je désire, par le biais de cette page, vous transmettre quelques informations que je crois intéressantes. Si quiconque d'entre vous avez besoin de renseignements, il me fera plaisir de vous venir en aide. Par la présente, je souhaite exprimer ma reconnaissance envers toute l'équipe de transplantation cardiaque de l'hôpital Laval.(IUCPQ) Je veux aussi exprimer toute ma gratitude envert ceux qui m'ont soutenu durant cette période: mon épouse, mes enfants, mes frères et soeurs, les parents, les amis et vous tous qui avez eu une pensée pour moi. Je ne peux oublier cette personne qui m'a fait le don si précieux de son coeur. Grace à elle ma vie continue. Je remercie le ciel de m'avoir accordé une seconde chance.
Raymond___
Membre de l'Association
des greffés (es) de l'Est du Québec


La greffe d'organes, qui relevait de la science-fiction il y a quelques années, est aujourd'hui une intervention courante. Malgré ces progrès de la science médicale, un trop grand nombre de personnes continuent pourtant de mourir, chaque jour, parce que les organes nécessaires à leur survie ne sont pas disponibles.


Quelques statistiques et données


**Le nombre de donneurs se maintient depuis quelques années. Cependant, il y a eu une légère baisse en 1997 attribuable à la mise en vigueur d'un nouveau code de sécurité routière. Cependant il y a plus d'organes donnés par chaque donneur: coeur, 2 poumons, foie (pour 1 ou deux receveurs) pancréas, 2 reins. Par ailleurs on a élargi les critères d 'acceptation : ainsi une personne de 65 ans a donné son coeur.

**Il y avait au 31 décembre 2012, 1250 personnes en attente d'une greffe d'organes au Québec dont 923 pour un rein. Pour le coeur, il y en a actuellement 60. Il s'ait fait 196 greffes en 2012. La moyenne d'attente est de 189 à 1220 jours.

**Il y a des ententes entre les provinces et même avec certains états américains. L'étendue de territoire couvert par ces ententes est limitée par le temps maximal possible entre le prélèvement et la réimplantation : soit de 4 à 5 heures.

**Il y a une seule liste dans toute la province. Elle est établie selon des critères fixés par les médecins : 1) le groupe sanguin et différentes compatibilités (poids du receveur versus poids du donneur par exemple); 2) le statut d'urgence. L'organe est attribué au plus ancien sur la liste selon ces critères. Cette liste est constamment tenue à jour.(AGHL)


Le TEMPS PRESSE
UN DON D'ORGANES EST UN DON DE VIE!


COMMENT FAIRE PART DE VOTRE DÉCISION
DE DONNER VOS ORGANES?


Il est maintenant très simple de signer son autocollant. Pour ce faire, vous devez vous procurez le dépliant "La vie se poursuit... j'assure le relais grâce au don d'organes". Celui-ci est distribué avec la carte d'assurance maladie mais il est aussi disponible dans les CLSC, les centres hospitaliers et les pharmacies. À l'intérieur de ce dépliant, vous trouverez un autocollant. Vous n'avez qu'à le signer et à le coller au verso de votre carte d'assurance maladie, dans la partie supérieure.
Il est très important d'informer les membres de votre famille de votre décision. Ainsi votre volonté sera respectée advenant votre décès.
Vous n'avez pas à remplir d'autre carte de don d'organes; cet autocollant suffit à signifier votre volonté de faire don de vos organes. En apposant votre signature sur cet autocollant, vous accomplirez l'un des gestes les plus généreux qui soient: permettre à une personne de vivre grâce au don d'organes!(réf. La vie se poursuit....


VOICI CINQ BONNES RAISONS DE FAIRE DON DE SES ORGANES À SON DÉCÈS:

De nombreuses personnes attendent, souvent avec anxiété, une greffe qui leur permettrait de mener une vie normale.

Trop de personnes décèdent faute d'avoir pu bénéficier d'une greffe d'organe.

Le taux de succès des greffes ne cesse d'augmenter.

D'année en année, la liste des personnes en attente d'une greffe ne cesse de s'allonger, alors que le nombre d'organes disponibles diminue.

Donner ses organes à son décès est un geste simple et généreux permettant à la vie de se poursuivre.



Haut de page