ÉPHÉMÉRIDES
0000-1899
DES ÎLES-DE-LA-MADELEINE



Si Par inadvertance une erreur se serait glissée
et que vous vous en aperceviez, auriez vous l'obligeance
de m'en aviser par courriel.
Merci





Ils sont nés le.......... C'est arrivé le.......... Ils sont partis le..........

RECHERCHE:
PC = CTRL + F --- MAC = POMME+F

Ils sont nés le......


1800

28/08/1844 Naissance de Augustin Lebourdais(1844-1920).
28 Août 1844 : Naissance d’Augustin Lebourdais, premier télégraphiste des Îles.
Jean-Baptise-Augustin Lebourdais est né à L’Islet, le 28 août 1844.
À l’automne 1871, Lebourdaisalors premier-maître, est le seul survivant du naufrage du S.S. Wasp qui acheva sa course sur les côtes des Îles de la Madeleine.
Amputé de ses deux jambes, suite à cette tragédie, il s’installa aux Îles.
Il sera le premier opérateur en télégraphie aux Îles de la Madeleine.() Centre archivres I.M.

03/03/1847 Naissance de Alexandre Graham Bell. D'origine britanique, Bell est né à Édimbourg, en Écosse. Il a étudié en Écosse et en Angleterre avant d'immigrer au Canada, plus précisément à Bratford(Ontario), En 1870. Il a par la suite travaillé et vécu au États-Unis, où il a obtenu sa naturalisation en 1882. Il est mort à sa résidence d'été de Baddeck, en Nouvelle-Écosse, le 2 août 1922.(Réf. le Lundi )

00/00/1852 Naissance de Patrick-Peter Delaney.(2Siècle d'Histoires)

02/10/1861 Naissance du père Turbide.(Samuel)

00/00/1871 Naissance de Louis-Albin Thériault. (Louis-Albin Thériault fut instituteur, inspecteur d'école, député libéral, juge de paix, maire de Havre-aux-Maisons, préfet de comté). (Décédé le 07-05-1953.)

00/00/1872 Naissance de M. Octave Briand, député shérif des Iles, greffier ,geollier,rgostrateur, Officier public au vieux Palais de Justice de Havre-Aubert. Né en 1872 et décédé vers 1947
Ma source est tout simplement les renseignements que ma transmis ma mère, la 13ème enfant d’une famille de 13. Sa mère était Mathilde Boudreau et était également employée du gouvernement à titre de matrone. Pour un salaire annuel misérable, elle nourrissait les prisonniers et était tenue à l’entretien de l’édifice gouvernemental. Au moins, ils étaient assurés d’un salaire, ce dont la majorité des gens ne pouvait bénéficier à l’époque. Grand-père, apparemment accueillait des gens pour l’hiver car ces gens n’avaient rien pour se chauffer ou se nourrir.
J’ai eu la chance étant enfant de visiter le vieux Palais de justice. Je me souviens de ses cellules étroites, sombres et humides, des appartements réservés au juge, du bureau d’enregistrement, de la cour, etc.
Je sais que mon grand-père Octave Briand a contribué à la réussite du Ponchon en le scellant. Je ne l’ai jamais connu malheureusement. J’ai une photo chez moi du ponchon, grand-père, grand-mère et le député Hormidas Langlais. C’est une découpure de journaux. (Source: E-mail Hélène Bouffard)

29/08/1873 Naissance de Jean-François Solomon, médecin bien connu aux Îles-de-la-Madeleine.

16/07/1887 Naissance de "Frank" François Boudreau de Havre-aux-Maisons,I.M. Décédé le 23/07/1994.

26/10/1893 Naissance de Paul Hubert.

00/00/1895 Naissance de Oscar Délaney. (1895-1971)

Haut de page  Retour



C'est arrivé le .......

1500

25/06/1534 Jacques Cartier arrive devant le rcher-aux-Oiseaux puis découvre une autre îles qu'il nomme de Brion, en l'honneur de son protecteur Philippe Chabot de Brion. 2 si`cles d'histoire.

24/05/1535 Jacques Cartier touche l'Île Brion au retour de son deuxième voyage.(SIM)

00/00/1544, Sébastien Cabot, fait référence aux « Îles Saint-Jean » pour parler des Îles-de-la-Madeleine. Réf. wikipedia

00/00/1591, les marins du Bonaventure de l'armateur français « La Court de Pré-Ravillon et Grand Pré » découvrent les troupeaux de morses aux abords des îles « Ramea ». Réf. wikipedia

00/00/1593, dans le récit du Marigold, un navire anglais, on fait référence au nom autochtone Menquit, servant à désigner les Îles.7 octobre 1763 le traité de Paris met fin à la guerre de Sept Ans entre la France et la Grande-Bretagne. Par ce traité, la France ne conserve que Saint-Pierre-et-Miquelon; les Îles sont placées sous la juridiction de Terre-Neuve. À la même période, des Acadiens de retour d'exil se réfugieront à Saint-Pierre-et-Miquelon.

00/00/1597, Charles Leigh, un marin anglais, déclenchera la première bataille entre Anglais et Français (Bretons) le long des côtes des Araynes pour obtenir la suprématie de la chasse aux morses. Aidés des Micmacs, les Français résistèrent. Réf. wikipedia

1600

00/00/1629 Samuel de Champlain inscrit sur une carte «La Magdeleine» à l'endroit de l'île du Havre Aubert. Réf. wikipedia

00/00/1632 Champlain donne le nom de "RAMÉES" aux Îles-de-la-Madeleine.

00/12/1653 Décembre: pour la somme de 15 000 livres qu'il doit payer à la compagnie des Cents-Associés de la Nouvelle-France, Nicolas Denys recoit la concession des Îles de la Madeleine. (source deux siècles d'Histoire de Chantal Naud)

00/00/1663 François Doublet donne le nom Iles de la Madeleine.

19/01/1663 François Doublet devient propriétaire des Îles. Celles-ci lui furent concédées par la Compagnie des Cent-Associés.

16/04/1663 Concession des Îles de la Madeleine à François Doublet.(SIM)

15/05/1663 Prise de possession par François Doublet de sa seigneurie, les Îles-de-la-Madeleine.(SIM)

1700

00/00/1713, le traité d'Utrecht accorde l'Acadie à la Grande-Bretagne, à l'exception de l'île Royale (l'île du Cap-Breton), l'île Saint-Jean (l'Île-du-Prince-Édouard) et des Iles-de-la-Madeleine qui demeurent territoires français.

01/06/1730 Le conseil d'État réunit la seignerie des Îles-de-la-Madeleine au domaine du Roi.(SIM)

28/03/1742 Concession des Îles-de-la-Madeleine à Antoine et Joseph Pacaud (privilège exclusif de la tuerie des vaches marines ou loup-marins.) (SIM)

00/00/1755 Déportation des Acadiens au coeur des populations anglophones de la Nouvelle-Angleterre.(GT2000-2001)

00/00/1756 Publication de la première carte géographique connue des Îles de la Madeleine: "A sketch of the Islands Magdalene in the gulf of St.Laurence in Lattitude 48d. 10m. north, 1756." (Une copie de cette carte peut être consultée aux archives fédérales à Ottawa).(Source Deux siècles d'Histoire de Chantal Naud)

00/00/1760 Richard Gridley arrive aux Îles-de-la-Madeleine avec 23 familles déportées de Miquelon pour les faire travailler pour lui. 3 d'entre elles s'installent à Grosse Îles aux Cap de L'est.(Élaine R.)

00/00/1763 Annexion des Iles de la Madeleine à Terre-Neuve.(GT2000-2001)

07/10//1763 7 octobre 1763 le traité de Paris met fin à la guerre de Sept Ans entre la France et la Grande-Bretagne. Par ce traité, la France ne conserve que Saint-Pierre-et-Miquelon; les Îles sont placées sous la juridiction de Terre-Neuve. À la même période, des Acadiens de retour d'exil se réfugieront à Saint-Pierre-et-Miquelon.07/10/1763 le traité de Paris met fin à la guerre de Sept Ans entre la France et la Grande-Bretagne. Par ce traité, la France ne conserve que Saint-Pierre-et-Miquelon; les Îles sont placées sous la juridiction de Terre-Neuve. À la même période, des Acadiens de retour d'exil se réfugieront à Saint-Pierre-et-Miquelon. Réf. wikipedia

31/08/1765 Signature, par 17 Acadiens et 5 Canadiens, du sement d'allégeance au roi d'Angleterre. Les signataires étaient engagés par Richard Gridley pour la chasse à la vache marine et au phoque.

00/00/1767 À cette époque Havre-aux-Maisons aux Îles-de-la-Madeleine portait le nom de "lÎle-Alright" et Pointe-aux-Loups se nommait "l'Île-Wolfe".(Élaine R.)

02/08/1769 Los Angeles est baptisée la « Cité des anges ».

00/00/1774 Les Iles de la Madeleine, par l'acte de Québec, passe sous la juridiction du Bas-Canada.

00/00/1793 Première mission au Havre-Aubert.

12/04/1793, à la suite de la Révolution française, d'autres familles acadiennes originaires de Saint-Pierre-et-Miquelon se joignent à eux sous la gouverne de l'abbé Jean-Batiste Allain à qui l'on doit le premier registre conservé. Tous les événements seront d'abord recensés à Havre-Aubert, et par la suite il y aura scission : Havre-aux-Maisons, Lavernière, (Bassin), Grande-Entrée… et beaucoup plus tard, Fatima et Cap-aux-Meules. C'est avec eux que commence la véritable colonisation des Îles de la Madeleine. Réf. wikipedia

12/04/1793 Départ de Miquelon de l'abbé Jean-Baptiste Alain et environ 250 de ses paroissiens pour les Îles-de-la-Madeleine.(SIM)

30/05/1793 Délégation de Madelinots envoyés au Cap Breton pour obtenir l'autorisation de demeurer aux Îles-de-la-Madeleine.(SIM)

28/07/1793 Premier baptême aux Iles (Françoise Anne Bourg).

05/02/1794 L'abbé Jean-Baptiste Allain réunit les habitants des Îles-de-la-Madeleine pour élire le premier conseil de fabrique. (SIM)

24/04/1798 Isaac Coffin devient seigneur(premier concessionnaire) des Iles de la Madeleine. (Claude Bariteau)

00/00/1799 Selon la tradition, c'est à cette date que fut tué le dernier morse aux Iles de la Madeleine, par Louis T. (Thériault?) de Havre-aux-Maisons.

1800

00/00/1806 Première et unique visite d'Isaac Coffin aux Iles de la Madeleine.(ref.2 s. d'his.)

Le 00/00/1815 Token des Îles de la Madeleine
En 1815, les Îles de la Madeleine ont eu leur propre pièce de monnaie, un jeton de cuivre d’un Penny émis par l’amiral Sir Isaac Coffin.
(Admiral_Sir_Isaac_Coffin Sir Isaac Coffin, 1759-1839 / Photo : Gilbert Stuart – The National Maritime Museum photos éphémérides)
Après la Révolution Américaine, les Îles-de-la-Madeleine furent concédées à Sir Isaac Coffin qui ne visita ses concessions américaines qu’une fois en 1815.
Avant de partir il ordonna un grand nombre de ces pièces de Sir Edward Thomason de Birmingham. Il emporta toutes ces pièces aux Îles et les distribua sous forme de prêts aux principaux habitants des Îles. Son intention était d’établir une monnaie et d’émettre aussi des sous, mais aucune autre pièce ne fut jamais émise que celle ci-dessus.
Le dessus de la pièce représente un phoque sur une banquise . Il y est inscrit « MAGDALEN ISLAND TOKEN 1815 ». Le dessous de la pièce représente une morue séchée avec l’inscription « SUCCESS TO THE FISHERY – ONE PENNY », qui se réfère à l’industrie de la pêche essentiels à l’économie des Îles de la Madeleine.
Cette pièce est très recherchée par les collectionneurs de pièces de monnaie de l’Empire britannique , et pas seulement ceux du Canada, cette pièce est très rare.
La valeur de cette pièce est évaluée selon son grade.

00/00/1813-1819 Construction de la première chapelle à Havre-aux-Maisons.

00/00/1819 Arrivée d'un prêtre nommé en exclisivité pour les Îles de la Madeleine l'abbé Madran.

00/00/1824 Construction du premier presbytère à Havre-aux-Maisons.

00/00/1824 Plus vielle maison construite à Havre-aux-Maisons située sur chemin Chevarie soit la maison appartenant à Grégoire à Olivier à Jean Chevarie

00/00/1828 Construction de la première chapelle de l'Étang-du-Nord (Arimage)

00/00/1830 Inauguration par l'abbé François-Xavier Brunet de la première chapelle de l'Étang-du-Nord.(Le Radar Ed.Sp.)

00/00/1839 Construction de la première école à Havre-Aubert par l'abbé Alexis Bélanger (s. 2 siècles d'Histoire).

00/00/1840 Seconde Chapelle de l'Étang-du-Nord, desservie par le curé de Havre-Aubert, l'abbé Alexis Bélanger. (Arimage)

16/04/1840 Établissement d'une cour de justice aux Îles.(SIM)

00/00/1846 Fondation de la Paroisse de Havre-aux-Maisons aux Îles-de-la-Madeleine. Premier curé l'abbé Cajetan Miville-Deschêne.

00/00/1847 Construction de la première église près de la baie de Havre-aux-Maisons aux Îles-de-la-Madeleine. (2 siècles d'histoire)

19/05/1847 Naufrage du Miracle.(C. des haut fonds)

1850

04/07/1850: Fondation de la mission anglicane des Îles .(SIM)

00-00-1852 Première municipalité aux Iles de la Madeleine.(Havre-Aubert)(C.B.)

00/00/1852 Fondation du premier conseil municipal aux Iles de la Madeleine.

00/00/1854 Des Madelinots fondent Blanc-Sablon.(GT2000-2001)

01/09/1854 Ouverture du premier bureau de poste des Magdalen Islands à Havre-Aubert. Le premier maître de poste est M.J.J. Fox.

00/00/1855 Des Madelinots de Havre-Aubert fondent Natashquan.(GT2000-2001)(Paul, Jean, Hilaire et Placide Vigneau, Victor Cormier et son fils Rémi, Jean Chiasson, Pierre Lapierre et leurs familles).

00/00/1857 Fondation de Pointe-aux-Esquimaux (Havre Saint-Pierre) par un groupe de Madeliniens, dont le capitaine de goélette Firmin Boudreau, de Havre-aux-Maisons. Firmin est décédé le 4 novvembre 1874 âgé de 78 ans. Son corps repose dans le cimetière de Havre Saint-Pierre au pied de la croix sud...

27/09/1861 Dans le testament de M. Bélanger, prêtre, il donne 5 louis à chacune des missions des Îles-de-la-Madeleine et recommande de faire instruire 10 jeunes acadiens de ces missions.(SIM)

10/01/1867 M. le curé Charles Nazaire Boudreau, premier prêtre originaire des Iles, fait la réddition des comptes de la Fabrique de Havre-Aubert pour la dernière fois en louis, schellings et deniers.

31/07/1869 Consacré par Bishop J.W. Williams de l'église anglicane St-Augustine de Havre-Aubert sur cap Gridly Îles -de-la-Madeleine.(SIM)

00/00/1871 (?) Constrution du phare de l'Anse-à-la Cabane au coût de 6,828.00 $. Premier gardien Willam Cormier pendant 30 ans, deuxième Charles Cormier (fils de Charles) et troisième Edmond Boudreau Jusqu'en 1970, année où le phare fut automatisé.
Le phare de L’Anse-à-la-Cabane Le phare de L’Anse-à-la-Cabane est le deuxième phare construit aux Îles après celui du Rocher aux Oiseaux. Érigé en 1870, il a un intérêt architectural particulier car il est représentatif d’un modèle de phare privilégié par le ministère de la Marine et des Pêches du Canada lors de la première vague de construction de phares dans la région : structure en bois de forme hexagonale et élancée. Il est vraisemblablement l’un des derniers de ce type au Canada.
William Cormier a été le premier gardien du phare. Il a habité la maison du gardien à partir de 1871. Son fils Charles a pris la relève en 1912. Cependant, une nouvelle résidence de gardien a été construite et l’ancienne a été démolie en 1951. C’est ensuite Edmond Boudreau qui a occupé la fonction de gardien de phare jusqu’à l’automatisation de celui-ci en 1970. Ce phare est le dernier qui ait toujours la maison du gardien et ses dépendances à côté, un ensemble unique sur l’archipel. Re: Info-municipale


00/00/1870 Construction sur le Rocher aux oiseaux.

00/00/1871 Première église au Havre-Aubert.

00/00/1872 Des Madelinots Fondent Sept-Iles.(GT2000-2001)

00/00/1872 Mgr McIntyre, évêque de Charlottetown, autorise le curé de Havre-aux-Maisons à construire une église à La Vernière.(Arimage)

01/05/1872 Premier gardien au Rocher-aux-Oiseaux, Georges Preston, il y reste deux ans.(SIM)

00/00/1874 Le phare du Borgot Re. Info-municipale
En tout, ce sont trois phares qui se sont succédés à l’emplacement même du phare actuel. Le premier a été construit en 1874. C’était une maison en bois de deux étages destinée à loger le gardien et sa famille. Une lanterne émettant les signaux lumineux se trouvait au sommet de la maison. Le bâtiment a été détruit en 1967 pour être remplacé par une tour de fer qui a elle-même été remplacée en 1987 par le phare actuel.

00/00/1874 Le phare de L’Île-d’Entrée Le premier phare a été construit en 1874. Cependant, il a été détruit par la foudre en 1908 et reconstruit deux ans plus tard. Ce n’est qu’en 1969 que le phare actuel a été érigé. Il est le seul qui ait été construit en béton armé, la plupart des autres phares ayant été construit en bois. La structure est composée d'une tour de plan hexagonal en béton recouverte de crépi, sans fenêtre, et d'une lanterne en métal au toit arrondi. La lanterne, peinte en rouge, est ceinturée d'une galerie protégée par un garde-corps. Sa structure ressemble à celle du phare de L’Anse-à-la-Cabane, mais le bâtiment de L'Île-d'Entrée est plus épuré et ne comporte ni ornement ni ouverture sur la tour, à l'exception de la porte d'entrée. Le phare est érigé en bordure d'une falaise, sur un site clôturé à proximité d'un petit hameau. Situé sur une petite colline surplombant les falaises de grès rouge au sud-ouest de l’île, il est le premier phare que les visiteurs et les Madelinots aperçoivent en arrivant à bord du traversier.

Re: Info-municipale

00-00-1875 Naissance de la municipalité de Havre-aux-Maisons I.M.(C.B.)

00/00/1875 Construction du premier couvent de Havre-aux-Maisons. Bâti avec la pierre des Iles.

00/00/1875 Une lettre datée de 1874 et signée John-Jame Fox indique que ce dernier accepte la soumission de 3600 $ de Thomas O'Neil, entrepreneur de la Nouvelle-Écosse, pour la construction de l'église de La Vernière. Il demande à voir les plans et indique sa préférence poue le style gothique. La rareté de bois de construction aux Îles obilige O'Neil à importer de la Nouvelle-Écosse le bois de charpente, le bois d'oeuvre, les chassis et les portes. La charpente est préfabriquée et les pieces pré-marquées seront ensuite assemblées sur le site de la construction.(Arimage)

02/01/1875 Fondation de la Corporation municipale de l'Étang-du-Nord.

24/10/1875 24 octobre 1875 : Bénédiction de la nouvelle église Notre Dame de la Visitation à Havre-Aubert, bâtie sous la cure de l’abbé Charles-Nazaire Boudreau.
L’abbé Boudreau fait construire le premier sanctuaire à Bassin et une magnifique église en bois à Havre-Aubert. Il est aussi le maître d’œuvre d’un couvent construit à Havre-Aubert (1876) dans le but de former des institutrices, mais les religieuses vont plutôt s’établir à Havre-aux-Maisons. Le couvent sert de presbytère jusqu’à sa démolition en 1983. Il ouvre une école à L’Étang-du-Nord et une autre à Saint-Pierre-de-La Vernière.
L’abbé Charles-Nazaire Boudreau meurt à Havre-Aubert le 14 juin 1888 et fut inhumé sous les voûtes de l’église de Havre-Aubert. Au moment de sa démolition en 1961, on déplaça son corps au pied de la croix du cimetière paroissial au cours d’une importante cérémonie. Texte rédigé ou colligé par Musée acadien du Québec

00/00/1876 Construction de l'église de Lavernière.

00/00/1876 C'est en 1876 que la paroisse St-Pierre de LaVernière fut fondée sous l'habile direction du père Onésime Hébert qui administrait en même temps la cure de Havre-aux-Maisons. C'était l'époque où il y avait absence de pont pour relier nos Îles. (Le Radar)

00/00/1877 L'abbé Onésime Hébert, curé de Havre-aux-Maisons, célèbre la première messe de minuit à La Vernière, placée sous le patronage de Saint Pierre (Arimage)

05/08/1877 Arrivée des Soeurs de la Congrégation Notre-Dame Aux Îles de la Madeleine. Un bateau arrive à la Pointe-Basse, ayant à son bord Mgr McIntyre, évêgue de Charlottetown, et trois soeurs de la Congrégation Notre-Dame de Montréal. Venu pour la confirmation de Baptême d'enfants, Monseigneur va, au cours de ce voyage, les introduire à la paroisse de Havre-aux-Maisons.(Le Radar)

24/08/1878 Formation de la première chorale de Havre-aux-Maisons I.M. par les Soeurs de la Congrégation Notre-Dame.

20/11/1878 Le premier couvent de Havre-aux-Maisons est Ouvert.(SIM)

09/10/1879 Fondation de la paroisse Saint Pierre de Lavernière.

08/04/1880 Le gardien Patrick Whalen et son fils perdent la vie au Rocher aux oiseaux. (SIM)

01/08/1880 Instalation du câble sous-marin entre Old Harry (Grande-Échourie Îles-de-la-Madeleine) et l'île du Cap Breton qui permettra la communication avec le continent.(SIM)

00/00/1881 Naufrage de la Flash. Capitaine Isaac Arseneau.

13/08/1881 Paul Chenell, Charles chiasson et son fils sont tués lors de l'explosion du canon au rocher au Oiseaux.(SIM)

28/11/1882 M. le curé a reçu les ossements de Sainte Julienne, représentant le corp entier de la vierge martyre, recouvert de cire. Ils furent placés sous le maître-autel de l'église (Havre-aux-Maisons) et vénérés des fidèles le 18 février 1883.

28/06/1883 Arrivée du premier bateau de l'année. On attribua le nom d'Année de la Grande Misère pour se rappeler des difficultés d'approvisionnement des insulaires.(SIM)

15/08/1884 Le drapeau de l'Acadie, aussi appelé le drapeau acadien ou parfois le tricolore étoilé, est le drapeau national de l'Acadie. Il est composé de trois bandes verticales : bleue à gauche, blanche au centre et rouge à droite ; une étoile jaune est située en haut de la bande bleue. Il a été adopté lors de la Deuxième convention nationale acadienne, le 15 août 1884 à Miscouche, à l'Île-du-Prince-Édouard (Canada) et utilisé pour la première fois le lendemain. Cela en fait le plus vieil emblème d'un peuple francophone nord-américain1.
Inspiré du drapeau français, il est à l'origine symboliquement associé à la mer et à la foi catholique mais l'interprétation moderne en fait aussi une personnification du peuple acadien. Le drapeau fut proposé par Marcel-François Richard comme compromis entre les différentes factions nationalistes, influencées par la France, le Québec et le clergé et divisées entre la modernité et la tradition d'une part et entre l'ouverture à la Francophonie et l'identité acadienne d'autre part.
Il est le symbole national acadien le plus populaire, utilisé tant par les gouvernements que par les institutions et la population. (Wikipédia)

31/05/1885 Ordination de M. Henri Thériault 4e prêtre des Îles(réf C.N.D.).

09/05/1888 Décès de l'abbé Henri Thériault, curé de Bassin, à l'âge de 28 ans.(SIM)

13/02/1889: Requête au Premier ministre Mercier, à Québec, par la population des Îles concernant la tenue des terres.(SIM)

06/05/1889 Pétition de 138 Madelinots, francophoness et anglophones, adressée au gouvernement Honoré Mercier contre l'expulsion de familles.(SIM)

00/00/1892 Fondation de la municipalité de Grosse île aux îles-de-la-Madeleine qui se sépare de celle de Havre-aux-Maisons.

00/00/1893 Naufrage du bateau l'Espérance.

00-00-1893 Naissance de la municipalité de Grosse Iles I.M.(C.B.)

00/00/1894 La cloche de la vieille église coulée à N.Y.600lbs.

00/00/1895 Loi permettant aux Madelinots de racheter leurs terres du concessionnaire.GT(2000-2001)

00/00/1895 Loi sanctionnant la séparation des Îles du comté de Gaspé et établissant les îles de la Madeleine en comté autonome (provincial). Le premier député élu du comté des Îles de la Madeleine sera Patrick-Peter delaney. (2 siècles d'Histoire)

00/00/1895 Ordination de l'abbé Isaac Thériault à Havre-aux-Maisons aux Îles-de-laMadeleine.(Auteur de J'aime ce petit coin de terre) (2 siècles d'histoire)

00/00/1896 Départ-Arrivée des premiers Acadiens en provenance des Ïles-de-la-Madeleine qui s'installent sur les lots 20 à 30 du troisième rang du canton Humqui.(Réf. web Lac-au-Saumon)

24/06/1896 Ordination du père Samuel Turbide.

20/07/1896 Monsieur William Dingwell achète de Co Brasset(gouvernement) l'Île Brion.(SIM)

15/12/1896 Ouverture d'un premier bureau de poste à Aurigny Thimothée Larade en fut le premier maitre de poste,(Réf. C.A.R.I.) 00/00/1897 Patick-Peter Délaney, libéral et premier député provincial originaire des Îles-de-la-Madeleine, est élu avec 60 voix de majorité sur son adversaire, C. Albert Marcil, libéral également.(2 siècles d'Histoire) Né à Havre-aux-Maisons en 1852, Patrick-Peter Delaney est le fils de John Delaney (à Patrick, de Magrée) et d'Eudoxie-F. Thériault. En 1882 il épouse Joséphine O'Brien (fille de Thimothy O'Briend et d'Élizabeth Luther). (Voir 2 siècles d'histoire)

00/00/1898 Construction d'une nouvelle église à Havre-aux-Maisons, près de la baie, Sous la cure de l'abbé Jérémie Blaquière. (Voir 2 siècles d'histoire)

06/04/1899 William Dingwell renouvelle le bail de l’Île Brion 06/04/1899 William Dingwell renouvelle le bail de l’Île Brion sauf les lots 12 et 15 déjà vendus.
La famille Dingwell joua un rôle important dans l’installation permanente. Principaux propriétaires terriens, ils louaient des parcelles de terre aux autres habitants. William Dingwell (1854-1907) et les siens possédaient le magasin général et avaient su développer l’agriculture, ce qui leur permettait de commercer avec des pêcheurs et des navigateurs faisant escale à Brion. En outre, W. Dingwell engageait des pêcheurs pour alimenter la conserverie de homard, propriété de la famille, et finançait dans la saison froide des expéditions pour la chasse aux phoques. Son décès, en 1907, coïncida avec la migration de plusieurs familles vers les autres îles de l’archipel. Son frère Townsend prit la relève des affaires familiales pendant l’année qui suivit et jusqu’à sa mort, événement qui marqua la fin de « l’ère Dingwell »1
La femme de William Dingwell, Margaret Aitkens vend sa part de l’Île Brion le 15 janvier 1929 à Frank W. Leslie. brionL’île Brion Située à 16 kilomètres de la pointe est de l’archipel des îles de la Madeleine, l’île Brion est la plus éloignée des îles du golfe, après le Rocher-aux-Oiseaux.
L’île Brion mesure environ 7,5 kilomètres de long et possède une largeur de 1,6 kilomètres. Les trois quarts de sa superficie sont couverts de forêts, alors que le reste du territoire se compose de marais salants et d’eau douce, d’un littoral rocheux et de plages sablonneuses.

01/09/1899 Ouverture d'un bureau de poste à Lavernière. Le premier maître de poste est Henry Patton.

Haut de page   Retour


Ils sont partis le......

1800

00/00/1839 Décès de Issaac Coffin.(Le Radar Ed.Sp.)

19/09/1881 Le président Jame Abram Garfield meurt après un attentat suevenu le 2 Juillet 1881 (La Semaine)

09/05/1888 Décès du père Henri Thériault, curé de Bassin, âgé de 28 ans. Il est inhumé à Havre-aux-Maisons, sa paroisse natale.

14/06/1888 Décès du curé de Havre-Aubert, Charles-Nazaire Boudreau.

ILES DE LA MADELEINE

  [1900-1949]>[0000-1899]  [1900-1949]  [1950-1999]  [2000-2004]  [2005-2009]  [2010-2014]  [2015-++++]

NATIONALES-INTERNATIONALES

 [0000-1899]  [1900-1949]  [1950-1999]]  [2000]  [2001]  [2002]  [2003]  [2004]  [2005]  [2006]
 [----2007----]  [----2008----]  [----2009----]  [2010]  [2011]  [2012]  [2013]  [2014]  [2015]  [2016]


Haut de page

De toutRetourAccueil