ÉPHÉMÉRIDES
2005-2009
DES ÎLES-DE-LA-MADELEINE



Si Par inadvertance une erreur se serait glissée
et que vous vous en aperceviez, auriez vous l'obligeance
de m'en aviser par courriel.
Merci


Ils sont nés le.......... C'est arrivé le.......... Ils sont partis le..........

RECHERCHE:
PC = CTRL + F --- MAC = POMME+F


Ils sont nés le......


2005

06/01/2005 Le bébé de l'année 2005 est une fille prénomée Naïma. Ses parents sont Mme Nathalie Fourgère et M. Steve Lapierre de Lavernière. Ses grands-parents sont Cécile Vigneau et Bernard Fourgère de C.A.M. ainsi que Linda Vigneau et Raynald Lapierre de Bassin. À sa naissance, à 21h11, la petite Naïma pesait 7,7 livres. (Le Radar)

2008

04/01/2008 Francis Emmanuel Bourgeois fils de Claudie Arseneau et Benoit Bourgeois.

13/01/2008 Delphine Décoste fille de Dominic Décoste et Sophie Mcintyre.

05/02/2008 Jean-Nathaël Gaudet fils de Jean-Fran¨cois Gaudet et Janice Lemay.

12/02/2008 Gemma Richard fille de Claudine Lemieux et Sébastin Richard.

04/03/2008 Gabriel Rioux fils de Julie-Anne Falardeau et Alexandre Rioux

06/03/2008 Élizabeth et Florence Daigle né à Trois-Rivières filles de Marie-Julie Vigneault et Sylvain Daigle..

08/03/2008 Félix Painchaud fils de Sophie Taker et Benoit Painchaud.

10/03/2008 Thomas Poirier fils de Tommy Poirier et Marie-Josée Miousse.

12/03/2008 Jeanne et Clément Robert fille et fils de Rosalie Moreau-Richard et Jean-Hugue Richard.

21/03/2008 Anne-Béatrice Arseneau-Thériault fille de Céline Arseneau et Dany Thériault.

22/03/2008 Loic Chevarie fils de Marie-Christine Déraspe et Sébastien Chevarie.

26/03/2008 Mégane Bourgeois fille de Sandra Vigneau et Jean Bourgeois.

29/03/2008 Camil Martinet fils de Stéphane Martinet et Marlène Chaisson.

11/04/2008 Alexis Thériault fils de Nancy Bourgeois et David Thériault,

17/04/2008 Béatrice Renaud fille de Karine Molaison et David Renaud.

18/04/2008 Jessika Lafrance fille de Karène Sumarah. et Pierre-aul Lafrance.

04/05/2008 Marine Gauvreau fille de Denis Gauvreau et Stéphanie Arseneau.

08/05/2008 Jérémie Poirier fils de Sophie Arseneau et Sylvain Poirier.

10/05/2008 Élodie Poirier fille de Carlo Poirier et Mélanie Marchand.

12/05/2008 Joseph Arseneau fils de Cédric Arseneau et Marie-Hélène Verdier.

23/05/2008 Maëlle Poirier fille d'Annick Boudreau et Jackie Poirier.

25/06/2008 Mégane Poirier fille de Stéphane Poirier et Marlène Gaudet.

30/06/2008 Félix Molaison fils de Sonny Molaison et Karine Gallant.

01/07/2008 Charles Demers fils de Josiane Bergeron et Jérôme Demers.

11/07/2008 Alexia Jomphe fille de Carine Chevarie et Jonathon Jomphe.

15/07/2008 Anthony Nadeau-Arseneau, fils de Mélissa Nadeau et Mathieu Arseneau.

19/08/2008 Jasmin et Jade Arseneau fils et fille de Nadine Gaudet et Richard Arseneau.

25/08/2008 Bradley-James Keating fils de Liette Doyle et Jame Wilbert Keeting.

01/09/2008 Nathan Brodeur fils de Steeve Broder et Annika Turbide.

17/09/2008 Éloïse Primeau fille de Martin Primeau et Marie-Hélène Labrie.

21/09/2008 Annie-Claude Jomphe fille de Robin Jomphe et Annie Bouchard.

17/11/2008 Emma Cumming, né à Maria, fille de Pascal Cumming et Guylaine Thériault.

21/11/2008 Jordan Longuépée fils de Daniel Longuépée et Marie-Hélène Cyr.

21/11/2008 Arthur Castonguay fils d'Adèle et Benoit Castonguay.

25/11/2008 Thomas Bourgeois fils de Vanessa Bourgeois.

15/12/2008 Étienne Jomphe fils d'Éric Jomphe et Véronique Cyr.

26/12/2008 Damien Chouinard fils d'Alexandre Chouinard et Catherine Trempe-Masson.

(Réf. enfants 2008 Le Radar)

2009

02/01/2009 Mégane Vigneau fille de Nadia Longuépée et Normand Vigneau. (réf. Le Radar)




Haut de page   Retour



C'est arrivé le .......


00/00/2005 Création de l'agglomération des Îles-de-la-Madeleine, constituée de la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine et de la Municipalité de Grosse-Île, suite à la défusion de Grosse-Île. Regroupement du district électoral de L'Île-d'Entrée avec celui de Cap-aux-Meules. (muicipalité I.M.)

2005

00/00/2005 Récipiendaire du prix Méritas environnemental: COOP de Havre-aux-Maisons pour la vente et l'utilisation de sacs en coton. La COOP avait aussi profité de l'occasion pour remettre les profits engendrés par cette pratique à 3 écoles (G.E., G.I. et H.A.M.(Le Radar)

01/01/2005 Le quotidien de la capital, Le Soleil N'est plus distribué sur le territoire madelinot. (Le Radar)

00/03/2005 Éric Marchand remporte la finale de ski cerf-volant au Saguenay(La Baie) qui se tenait en freestyle (style libre)(Le Radar).

08/03/2005 16e édition Mme Berthe Vigneau choisi récipiendaire de Prix "Maria Patten 2005" sous le thème «Femmes et vie municipale»(Le Radar)

15-16/04/2005 Colloque au CEGEP des ÎLes. Dans l'optique du savoir...
La fibre nous relie.Les avenues que nous ouvrent l'arrivée de la fibre optique aux Îles:
La vie de tous les jours;
Le travail;
Les soins de santé;
La formarion;
Le développement des entreprises

05/04/2005 Incendie à la Coop de Havre-aux-Maisons détruisant une partie du magasin.

06/05/2005 Québec = Des huit gagnants des grands prix du tourisme québecois aux Îles de la Madeleine présents au grand gala à Québec en cette soirée du vendredi 6 mai, le jury a choisi «LE CENTRE D,INTERPRÉTATION DU PHOQUE», situé à Grande entrés, comme grand lauréat se méritant la médaille d'argent dans la catégorie « Attraction touristique » pour les moins de 50,000 visiteurs (Le Radar).

09/05/2005 Un parc de Verdun est dédié aux Madelinots. Situé le long du boulvard Welligton, le parc jouxte l'immeuble où loge le Mouvement social madelinot (Le Radar).

00/06/2005 La coop de Havre-aux-Maisons récompensé pour ses sacs de coton.
C'est au restaurant Le réfectoire du Vieux Couvent que lOrganisme Attention Fragîles a décerné son 9e Méritas environnemental, vendredi dernier. Visant à souligner les gestes d'entreprises ou organisme envers la protection de notre environnement fragile, l'édition 2005 a récompensé les efforts du Super marché Coop de Havre-aux-Maisons pour leur initiative à favoriser l'utilisation de sacs de coton plutôt que les sacs en plastique. (Le Radar)

00/06/2005 Pascal Chevarie remporte un concours d'écriture théâtrale à Montréal.
Originaire des Îles de la Madeleine, Pascal Chevarie est diplomé de L'École nationale de théâtre du Canada en écriture dramatique (2003)(Le Radar )

00/06/2005 George Langford se mérite le prix « Création Artistique » Prix du Conseil des Arts et des lettres du Québec

06/06/2005 Départ de Cap-aux-Meules du Sedna 1V pour un voyage sur les grands lacs (CFIM).

10/06/2005 Le Prix du Conseil des arts et des lettres du Québec
Le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), en collaboration avec la Municipalité des Îles et Arrimage, a décerné un prix d’une valeur de 3 000 $ à l’auteur-compositeur-interprète Georges Langford, lors du lancement de la programmation culturelle des Îles-de-la-Madeleine qui s’est déroulé vendredi le 10 juin au Domaine du Vieux-Couvent à Havre-aux-Maisons (Arrimage).

10/06/2005 La Bourse Clef 2005 est remise à ...
D’un montant de 3 000 $, la Bourse Clef, offerte par Arrimage et les caisses populaires Desjardins des Îles, a été attribuée à l’artiste Claude Boudrias pour son projet qui vise la réalisation d’un album intitulé “ AaaH! Demain! ” comprenant dix de ses compositions (paroles et musiques) (Arrimage).

13/06/2005 Mme la Ministre Normendeau annonce par voix de communication le maintien de Cap-aux-Meules dans la municipalité des Îles de la Madeleine (CFIM).

04/07/2005 Nomination de Monsieur Francis Simard au poste de directeur de la Caisse populaire de Havre-aux-Maisons. (Le Radar)

10/07/2005 22e édition du Madelicourons
Gagnants chez les hommes, 10 km Pierre Rioux, 25 km Guy Chevarie. Chez les femmes 10km Catherine Turbide, 25km Carole Turbide (source Le Radar).

10/07/2005 La Coop de Havre-aux-Maisons réouvre ses portes
Suite à l'incendie qui avait détruit une partie du magasin le 5 avril dernier, la partie de l'épicerie à réouvert ses portes. Le 17 Juillet ce fut l'ouverture de la quincaillerie.

17/07/2005 16e édition de "Les Îles à vélo"
88 kilomètres, 105 participants, gagants chez les hommes: André Poliot (2h 22m 2sec), Jean Hubert et Mario Poirier (2h 24m 5sec), Lauréat Leblanc (2h 30m), chez les femmes: Lise Chevarie 2h 30m 45s). (Source: le Radar)

29-31/07/2005 Un madelinot, Louis Poirier remporte 4 médailles au championnat US de boomerang.(Le Radar)

09/08/2005 Le voilier Concordia fait escale dans l'archipel. Affrété par la Canadien sailing expédition avec à son bord une vingtaine de passagers. (Le Radar)

21/08/2005 M. Hugo Garon, kite-surf , originaire du Saguenay à traversé en 4h35 le golfe Saint-Laurent entre le petit port de North Lake à l'Île-du-Prince-Edouard et le Sandy Hook aux Îles de la Madeleine: 85 km debout sur sa planche, les bras accrochés à son cerf-volant.(Le Radar)

28/08-16/09/2005 Rendez-vous Aventure 2005

14/09/2005 Incendie à Grande Entrée. L'entrepôt frigorifique pour la bouette de Madelimer et le batiment de 30 compartiments utilisés par les pêcheurs de l'endroit. Perte totale.

19/09/2005 16h30 Départ du Sedna 1V de Cap-aux-Meules mettant le cap sur les Açores, première escale d'une aventure extraordianire, la plus importante expédition cinématographique au monde. Mission Antartique. Dix-huit mois de navigation et d'isolement, des Îles de la Madeleine à l'Antartique.
LE SEDNA IV UN VOILIER UNIQUE AU MONDE
Le Sedna IV, un trois-mâts en acier de 51 mètres, est unique au monde. Véritable studio flottant muni de salles de montage et d’équipement cinématographique en haute définition, le Sedna IV permet aux aventuriers modernes de capter des images rarement dévoilées au grand public. De plus, l’équipement scientifique de haute précision qui se trouve à bord permettra de recueillir, de compiler et d’analyser de nombreuses données qui serviront à nourrir le programme de recherche scientifique de la Mission.
Le Sedna IV est un bateau polyvalent, confortable, pratique, doté d'équipement à la fine pointe de la technologie. Il bénéficie d'une autonomie de 10 000 milles marins, grâce à une réserve de 78 000 litres de diesel, sans oublier ses 960 m2 de voiles...
Et enfin, comme il est équipé des toutes dernières technologies en matière de communications, le voilier est capable de communiquer avec les internautes du monde entier. Ainsi, l’aventure devient accessible au reste du monde et chacun devient en quelque sorte «marin virtuel».(Site web Mission Antarctique Sedna 1V)

24/09/2005 La grande traversée
1e position= Camping Chalets Les Sillons: Raoul Bourgeois, Jean Richard, Marie-Josée Bourgeois, Luc Richard
2e position= Yamaha: Claude Aucoin, Steeve Lapierre, Guylaine Leblanc, Ghislain Cormier
3e position= Échourie: Léon Chiasson, Denise Molaison, Christian Gaudet, Rina Cyr

30/09/2005 La communauté de Havre-aux-Maisons a ét secouée par une tempête à plus de 110 Km/h. Les dégâts occasionnés par cette tempête ont été importants. Une douzaine de poteaux d'élecrtricité ont été brisés. Un cabanon détruit, caravane à sellette renversée, une partie d'un mur de la Coop brisé, des arbres déracinées.

06/11/2005 Élection municipale aux Iles de la Madeleine.
Maire: Joel Arseneau (majorité 371) Conseillés: H.A. Gérard Verdier, E.D.N. Léon Déraspe, C.A.M. Rosaire Arseneau, Fatima Roger Chavarie, H.A.M. Nicolas Arseneau, G.E. Jonathan Lapierre.

2006

23/01/2006 Gaspésie-Îles-de-la Madeleine
Raynald Blais est réélu, mais perd des plumes

C'est sans surprise, mais avec une majorité moindre qu'en 2004 que le bloquiste, Raynald Blais, est reconduit pour un second mandat à la Chambre des communes.
Le candidat du Bloc québécois est élu avec 42,7 % des suffrages, soit 17 718 voix.
M. Blais gagne donc la bataille électorale, mais avec beaucoup moins de panache qu'en 2004. M. Blais l'avait alors emporté par une majorité de 8867 voix sur le libéral, Georges Farrah.
Cette fois, c'est le candidat conservateur et ancien porte-parole des Patriotes gaspésiens, Gaston Langlais, qui a donné du fil à retordre à Raynald Blais. M. Langlais recueille 32 % des suffrages, soit 13 347 voix. Comme dans plusieurs circonscriptions du Québec, le vote libéral semble avoir chuté au profit du vote conservateur.
En 2004, les conservateurs n'avaient obtenu que 2636 voix en Gaspésie et aux Îles.
Raynald Blais avoue qu'il a eu des sueurs froides durant les derniers jours de la campagne devant la montée de la popularité de son adversaire conservateur. Toutefois, il considère sa réélection comme un message de confiance de la part des électeurs et ne croit pas que sa moins bonne performance puisse être un désaveu.
Gaston Langlais, qui a espéré pendant un moment faire partie de la nouvelle équipe conservatrice, promet de demeurer vigilant.
Il ne rejette pas l'idée de se porter de nouveau candidat lors d'une future campagne, mais pour le moment il retournera à l'enseignement.
Le candidat libéral, Mario Lévesque, arrive troisième avec 18,3 %.
Le libéral demeure optimiste, malgré sa défaite. Il estime qu'il a réussi malgré tout à faire passer ses idées.
Les électeurs gaspésiens et madelinots se sont rendus aux urnes dans une proportion de 60,6 %.
En Gaspésie, la campagne a été teintée par la menace de la disparition du chemin de fer et, dans les derniers jours de la campagne, par la mise en fonction prochaine d'un incinérateur de déchets toxiques sur les rives néo-brunswickoises de la baie des Chaleurs. Raynald Blais entend faire du dossier des infrastructures de transport sa principale priorité lors de son mandat. (Radio.Canada)

00/02/2006 Gérald Lapierre invente le « Walk N Roll », un appareil de soutien orthopédique qui risque de rendre de grands services aux gens avec des blessures aux genoux.(Le Radar)

00/02/2006 La population des îles de la Madeleine est de 13,077. (Le Radar)

19/02/2006 Édition spécial de la Grande Traversée de la Gaspésie
Arrivée aux Îles du CTMA Vacancier avec à son bord 350 passagers.Ils ont passé une journée et demi aux Îles. Le dimanche soir conférence de Mme Julie Payette à la maison de la culture de Havre-aux-Maisons.

25/02/2006 "Sur la pointe des pieds" 11 jeunes adolescents atteints de cancer arrive aux Îles.C'est une aventure thhérapeutique pour eux.

02/03/2006 Sir Paul, Heather et les blanchons Sir Paul McCartney et son épouse Heather, venus spécialement d’Angleterre pour protester contre la chasse aux loups-marins se sont prêtés à un spectacle de cirque sur la banquise au large des Îles de la Madeleine. Devant une horde de cameramans et de journalistes représentant les plus importants médias de la planète, ils se sont couchés sur la glace pour se mettre au même niveau qu’un joli petit blanchon.(Le Radar)

08/03/2006 Robina Coe Goodwin remporte le dernier Prix Maria Patton
Il n’y avait que deux candidates pour le Prix Maria Patton dans la catégorie santé et services sociaux, mais chacune à leur façon, méritait d’être honorée au cours de la soirée organisée, mercredi dernier, par le Centre des femmes La Sentin’Elle afin de souligner la Journée internationale des femmes.
Le 17e, et dernier, Prix Maria Patton a été remis à Robina Coe Goodwin.(Le Radar)

23-24-25-26/03/2006 Paspébiac Au nom du Comité organisateur de ces 30ièmes Championnats régionaux, c’est avec une grande fierté que je vous souhaite un séjour agréable à Paspébiac. Le Comité organisateur et moi-même, savons très bien que vous saurez apprécier le côté humain et l’hospitalité des Paspéyas. Conrad Parisé, Président (Site Coupe Desjardins)

00/05/2006 Le chemin des Échouries est fermé parce que trop dangereux (Le Radar)

00/06/2006 Des nids de pluviers siffleurs ont été saccagés au «platier» sur la dune à Fatima. (Le Radar)

25/06/2006 Le curé Mario Doyle fait lecture d'une lettre provenant de Sr Madleine Rochette, Mère provinciale de la CND. Cette missive nous apprend la fermeture de la maison des soeurs, troisième résidence des religieuses implantée chez nous depuis 1877.(Lettre au Radar)

00/07/2006 3e édition du Madelicourons. (Le Radar)
Gagant du 25 Km

1- Nathael Miousse
2- Léon Jomphe
3- Steeve Thériault
10 Km
1- Jules Molaison
2- Alain Pouliot
3- Bertrand Bourgeois

00/07/2006 Inauguration d'un nouveau terminal portuaire à Souris IPE. (Le Radar)

00/07/2006 Fermeture de L'aréna Wendell Chiasson pour l'année 2006-2007. Décision du Conseil Municipal. (Le Radar)

14-15-16/07/2006 Grand rassemblement des Nathael Arseneau (Pointe-Basse) environ 250 personnes étaient de la fête.

28-29-30/07/2006 Grand rassemblement des Duguay Thériault (Dune du Sud) environ 180-190 personnes étaient de la fête.

00/08/2006 Tollé de protestation s'élève quand un propriétaire privé interdit l'accès à la plage à Alpide à Pointe-aux-Loups en interdisant le passage sur sa terre privée. (Le Radar)

23-25/08/2006 Challenge canadien de kitesurf: aux ILes de la Madeleine.(Rendez-vous Aventure)

25-31/08/2006 Coupe du monde PKRA de kiteboard 2006: le 31/08/2006 Tout était parfais pour la dernière journée de compétitions de la coupe du monde PKRA aux Îles de la Madeleine!
La sixième journée de compétition de la coupe du monde de PKRA (Professional Kite Riders Association) aux îles de la Madeleine fut très venteuse, au plus grand plaisir de tous! Tout fut pratiquement parfait dans ce tour de double élimination de style-libre. A commencer par le vent qui soufflait entre 20 à 25 nœuds de travers légèrement vers la plage. Exactement ce qu’il nous faut pour que les compétiteurs puissent offrir tout un spectacle. Kristin Boese termine donc première de cette coupe du monde de Kitesurf en style libre, suivit par Ania Grzelinska et Bruna Kajiya. Chez les hommes, Aaron Hadlow confirme son titre de champion du monde, suivit par Kevin Langere et Youri Zoon. (Rendez-vous Aventure).

01-08/09/2006 La Coupe des Îles, édition Fou-RAID:(Rendez-vous Aventure)

28/08/2006 Inauguration du nouvel édifice Réjean Richard, lieu qui abrite désormais le Centre de service du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec(MAPAQ), situé à Cap-aux-Meules. (Le Radar)

01/09/2006 Une Madelinienne, Diane Arsenault, est nommée membre du conseil supérieur de l'éducation.(Le Radar)

04/09/2006 Inauguration du terrain de soccer à l'Étang du Nord près de la polyvalente

09/09/2006 «La Grande Traversée Chrysler-Le Pédalier» Plus qu’une course, c’est un événement sportif majeur Plus qu’un défi, l’édition annuelle de «La Grande Traversée Chrysler-Le Pédalier» est une performance digne des plus grandes compétitions du genre partout en Amérique. Dans le décor particulier des Îles de la Madeleine, 56 participants (14 équipes) sont partis à vélo de Havre-Aubert le samedi 9 septembre à 6 heures du matin pour terminer une course d’endurance exceptionnelle quelque six heures et des minutes plus tard au « Club Vacances » à Grande-Entrée.
1e position= Camping Chalets Les Sillons: Raoul Bourgeois, Jean Richard, Éva Cormier, Luc Richard
2e position= Les Boudreau: J.-François Néron, Gérard Boudreau, Robert Boudreau, Solange Boudreau
3e position= Échourie: Denise Molaison, Christian Gaudet, Rina Cyr, Léon Chiasson (Le Radar)

06/10/2006 Situés sur la butte du port de cap-aux-Meules, Les réservoirs Irving Sont démantelés.

21/10/2006 Yve Aucoin reçoit le LIVE DESIGN AWARD comme lighting designer of the year.
2006 Live Design International Individual Awards

Oct 1, 2006 12:00 PM
Yves Aucoin, lighting designer The Next Generation Of Vegas Design On the island where I come from, the natural lighting of the sun at sunset, and the way it hits the sand and the colors emerging from that, I always thought it was the best thing on earth,” says Yves Aucoin. This year, Aucoin is being honored for his work in a very different kind of environment, although still a sandy one, Las Vegas. The lighting designer's work is currently on show in two of the hottest shows in Sin City, Celine Dion's A New Day at The Colosseum, Caesars Palace, and the Cirque du Soleil show, Love, in a custom-built theatre at The Mirage.
Aucoin got his first taste of life in the theatre while at school in Canada's Magdalen Islands. Under the guidance of teacher Rosaire Vigneau, he built sets and learned about sound and costumes but says, “I was not excited about sewing costumes or painting walls. My eyes were always excited by lights, natural and theatrical.”
After moving to Montreal, Aucoin began working for local bands going out on the road. On one of his first jobs, with Québéçois folk-rock singer Richard Seguin, he was hired for five days to do lighting and drive the truck, stayed for a 200-show tour, and eventually worked with the artist for seven years. Thankfully, Aucoin's truck driving career never really took off, but he went on to design lighting for many different bands in the prolific Montreal music scene and on tour in Europe, learning the ropes on the road rather than in school.
Another successful long-term relationship has been with Celine Dion. Aucoin started designing for her in 1989, when she was well known in Montreal but had not yet become an international star. Dion calls Aucoin “a master in his field.” She adds, “Yves always finds the most beautiful and innovative ways to capture my music and transform it into a visual fantasy. His sense of rhythm, the colors and shapes he uses, and his flare for the dramatic, add an incredible level of emotion to the show experience.”
Along with the advantages of knowing an artist well are the challenges of keeping concepts for each tour fresh. Aucoin says, “We try to always come up with new ways of doing favorite songs,” and he finds inspiration anywhere from fashion magazines to the architecture of different cities and new technology. “I try to be in front of the parade as far as technology goes, to test new stuff and take the opportunity to do new things,” he says.
Coming from a music background was a huge plus when the call came from Cirque du Soleil to design the lighting for their latest show, Love, using music from The Beatles. The designer calls the experience of working with Cirque a special one and describes one unique experience while he was programming in the theatre late one night. “Jonathan Deans and George Martin were mixing ‘Help’ and putting just the bass and drums in at the end. Later on, I was listening to George Harrison singing, just his voice, no music, and that was a really, really great moment,” he says.
Yves Aucoin's award is sponsored by Robert Juliat. — Hannah Kate Kinnersley

2007

10/01/2007 Arrivée au port de Cap-aux-Meules du Sedna 1V de retour d'un périple de plus d'une année au Pôle Sud , en Artarctique. (Le Radar)

19/01/2007 Îles-de-la-Madeleine
Une usine de poissons est la proie des flammes

Un incendie majeur fait rage dans l'usine de transformation de poisson Madelipêche, un important employeur de Cap-aux-Meules, aux Îles-de-la-Madeleine.
C'est un citoyen qui a alerté les secours vers 3h30 dans la nuit de jeudi à vendredi. Les flammes ne sont toujours pas maîtrisées.
Personne n'aurait été blessé. L'ensemble de la cinquantaine de pompiers de la région sont mobilisés.
La présence de produits chimiques à l'intérieur, notamment du fréon et de l'ammoniaque, a forcé l'évacuation des résidences avoisinantes dans un vaste périmètre.
La plupart des citoyens évacués ont été relocalisés au centre civique de Cap-aux-Meules.
Environ 300 barils de 45 gallons d'huile de loup-marin sont entreposés dans la partie sud de l'usine Madelipêcche.
Environnement Québec, la Direction de la santé publique ainsi que la Sûreté du Québec ont été dépêchés sur place. L'origine de l'incendie demeurait inconnue en mi-journée.
Madelipêche emploie une soixantaine de personnes.(LCN)

28/01/2007 George Langford intronisé au Panthéon des auteurs-compositeurs canadiens grâce à sa chanson Le Frigidaire. Popularisé par Tex Lecor et traduite en plusieurs langues, cette chanson devint vite universelle, alors que les gens de toutes origines pouvaient facilement s'y reconnaître. (Le Radar)

12/03/2007 Le Conseil québecois de coopération et de la mutualité vient d'accorder au Père Alfred Gallant, personnage bien connu des Madelinots, l'Ordre du Mérite coopératif québecois. (Le Radar)

15/02/2007 Îles-de-la-Madeleine Une usine ravagée par les flammes
Nouveau désastre pour l'économie des Îles-de-la-Madeleine. L'usine de transformation Madelimer, de Grande-Entrée, a été complètement détruite par un violent incendie, jeudi en début de soirée.
L'usine qui transformait du homard et du crabe employait 300 personnes.
Une alerte générale a été sonnée vers 17 h 30. Aucune victime n'est à déplorer, le personnel administratif avait quitté l'édifice avant le début de l'incendie.
Quelque 50 pompiers ont dû combattre le sinistre en affrontant des vents de 100 kilomètres à l'heure. Pour l'instant, on ne connaît pas la cause du sinistre.
Le 19 janvier dernier, un autre incendie majeur a presque complètement détruit l'usine de transformation des produits de la mer de Madelipêche, important employeur de Cap-aux-Meules.
L'usine employait une soixantaine de personnes en période de transformation. L'incendie était accidentel.(RDI)

00/03/2007 Éric Marchand revient aux Îles de la Madeleine avec la Coupe du Québec de Ski Cerf-volant.
M. Marchand s'est assuré le titre de champion 2007 classe ski chez les hommes. Classe qui regroupait le plus de participants et oò le niveau était aussi le plus relevé cette année.


21/08/2007 Destruction par le feu de la maison de M. Ernest Chevarie située à Dune du Sud.(Feu autorisé et surveillé par les pompiers)

27/08/2007 Arrivé au port de Cap-aux-Meules du OLGA, yatch américain d'une valeur de 13 millions de dollars coutant 65,000.00$ par semaine d'opération

00/10/2007 Visite aux Iles de la Madeleine de M.Frixos Elia Sekkides, il était l'opérateur radio sur le corfu Iland en cette nuit du 20 décembre 1963. Aujourd'hui agé de 77 ans il débarque aux Iles dans le but de recoller les morceaux d'un casse-tête qui l'a obsédé toute sa vie. (Le Radar du 26/10 au 03/11/2007)

00/11/2007 Retour d'une pièce du patrimoine hospitalier Une toile représentant l'ancien hôpital Notre-Dame-de-la Garde. Don des Soeur de la congrécation de la Charité. Cette toile est exposée en permanence dans hall d'entrée de l'Hôpital de l'Archipel. Une autre toile représentant Saite-Madeleine venant de la même source est exposée à l'Église Ste Madeleine de Havre-aux-Maisons.

04/12/2007 Première tempête de neige aux Iles de la Madeleine. Des vents jusqu'à 90 kmh.

2008

00/01/2008 L,auteur jeunesse Jocelyn Boivert, qui réside dans l'Archipel depuis quelques années, est honoré par le Conseil des Arts du Canada. On lui remet le Prix Victor- Martyn-Staunton. (Le Radar)

00/04/2008 Après avoir séduit les juges des Îles et de Mont-Joli avec leur projet scientifique, Cynthia Bellevance et Geneviève Hutton ont également su convaincre le jury de la finale québecoise d'expo-Sciences qui s'est tenue la fin de semaine dernière à l'École de technique supérieure de Montréal. Leur brio leur a permis non seulement de remporter plusieurs bourses fort intéressantes, mais leur assure également une participation à l'Éxpo-Sciences internationale qui se tiendra en Tunisie, à l'été 2009. Elles seront aussi présentes lors de la finale pancanadienne qui aura lieu à ottawa dans trois semaines.

00/02/2008 En une nuit 15 millimètres sont tombés sur les Îles, causant bien des soucis au réseau électrique. (Le Radar)

00/02/2008 La Commission Scolaire des Îles lance le projet École éloignée en réseau. (Le Radar)

00/02/2008 La Mi-Carême à Fatima est mise à l'honneur avec d'autres villages acadiens dans le livre La Mi-Carême en Acadie de l'auteur de l'Ile-du-Prince-Édouard, Georges Arsenault. (Le Radar)

00/02/2008 Georgette Renaud lance son troisième livre pour enfants, L'étoile magique. (Le Radar)

00/03/2008 Stanislas personnage central du cinquième album des bédéistes madelinots Jean-François Gaudet et Hugue Poirier devient L'emblème de l'Association touristique de la Mauricie. (Le Radar)

00/03/2008 Jacques Miousse et sa conjointe, Sonia Lapierre, créent la Fondation Lysianne Miousse au nom de leur file atteinte d'une maladie très rare. (Le Radar)

00/03/2008 Le Carrefour jeunesse-emploi des Îles(CJEI) inaugure ses nouveaux locaux situéss à la place du Port à Cap-aux-Meules. (Le Radar)

00/03/2008 Les Atomes des Îles remportent les grands honneurs à la 32e édition de la Coupe Desjardins qui se tenait cette année à Grande-Rivière. (Le Radar)

00/03/2008 Les chirurgiens cardiologues grecs Andreas Aghatos et Elias Lachanais du centre médical d'Athènes, en Grèce, foule la banquise canadienne au nord des Îles pour prélever 200 coeurs de phoques du Groenland avec la contribution financière et technique de Tamasu et du chasseur Denis Éloquin. C'est une première étude sur l'utilisation des valves de coeur de phoques à des fins de transplantations humaines. (Le Radar)

00/04/2008 Cynthia Bellavance et Geneviève Hutton remportent les honneurs à la finale provinciale d'expo-Sciences. Leur projet: Se faire piquer c'est du passé. (Le Radar)

01/04/2008 En Floride un Madelinot sauve un enfant de la noyade
Alors qu'il était en vacances en Floride, Jean-Marc Bourgeois (67 ans) a posé un acte de bravoure digne de mention: il a sauvé un jeune garçon de dix ans. Résident de St-Basile-le-Grand, mais originaire de Havre-Aubert, Jean-Marc Bourgeois Bourgeois nous a raconté que l'événement est survenu alors qu'il marchait sur la plage au nord de Fort Lauderdile. Il a failli y lasser sa propre vie. Il a souffert d'un arrêt cardiaque. Maintenant il se porte bien.

00/05/2008 Le docteur Pierre Saillant est le lauréat du Grand Prix 2008 du Collège des médecin du Québec. (Le Radar)

00/05/2008 Un cachalot de 14 tonnes s'échoue près de Pointe-aux-Loups (Le Radar)

00/06/2008 Plus d'une centaine de personnes^participent au Défi Têtes Rasées, soit la collecte de fonds Leucan. Cela permer d'amasser plus de 15000 dollars. Le Radar)

00/07/2008 Les sept membres de l'équipage du Madelinot War Lord sont honnorés par l'assemblée Narionale du Québec pour avoir secouru et sauvé deux membres de l'escouade de l'Acadien II. Une cérémonie émouvante à lieu à l'Île d'entrée qui acceuille pour l'occasion, des centaines de Madelinots. (Le Radar)

00/08/2008 La Maison des jeunes fête ses 25 ans et change de nom pour MDJ L'arc-en-ciel (Le Radar)

00/08/2008 Gastem, une compagnie d'exploration et d'exploitation pétrolière québecoise, rachète du gouvernement québecois les droits d'exploration des Îles de la Madeleine. (Le Radar)

00/08/2008 L'homme d'affaires madelinot, Bernard Cyr, sera intronisé au Temple de la renommée des affaires du Nouveau Brunswick. (Le radar)

00/08/2008 Le Prix Donald Leblanc est remis au Père Frédéric Landry. Le récipiendaire a été présenté comme l'un des pionniers du site historique de la Grève. (Le Radar)

28-29/08/2008 La Caisse Populaire de Havre-aux-Maisons fête son soixante-dixième anniverssaire. Pour l'occasion, cette coopérative d'éparne a ouvert ses portes à ses membres et non-membres pour leur permettre de voir les améliorations physiques apportées aux Bureaux et ceux à venir pour l'extérieur de l'édifice. (Le Radar) Un goûter fut servi au sous-sol et le 29 un souper était organiser au Chateau Madelimot. pour les administrateurs le personnel et plusieurs anciens employés(ées)

30/08/2008 Course de la Cormorandière
Une première édition réussie, 18 barreurs. Une couirse organisée par le club de voile des ÎLes.
Départ de la Marina de Cap-aux-Meules. Gagnants: 3e position Luz Marina de Bruno Belli, 2e Tire Bouchon de Robert Boudreau 1ière L'Engoulevent II de Jacques Charest.

00/09/2008 Gil Thériault revient dans l'archipel après avoir visité 52 Îles en 52 semaines.En plus des reportages publiés sur canoë, Gil Thériault compte publier deux livres en 2009, l'un de cuisine et l'autre sur l'environnement. (le Radar)

00/09/2008 Festival de St-Tite: Claude Cormier rafle les honneurs
Le chanteur Claude Cormier est reparti avec les grands honneurs lors de son passage au festival De St-Tite. L'artiste madeleinot a terminé en première position du concours musical Galaxie, se méritant au passage une bourse de mille dollars en plus du prix de la SOCAN assorti lui aussi d'une bourse de mille dollars. (Le Rsadar)

02/09/2008 Les passionnés de bateaux ont eu la chance d'admirer un magnifique navire dans le port de Cap-aux-Meules. Le Caledonia, un voilier de 245 pieds, fait une courte escale de 24 heures dans l'archipel après son arivé mardi matin.
Le navire qui est une propriété de la Canadien Sailing Expédition avait près d'une trentaine de passagers à son bord et en était à une première visite aux Iles. Le Caledonia est le plus large navire de ce genre à avoir été construit au Canada au cours des 100 dernières années. (Le Radar)

13/09/2008 Mme Rollande Lapierre-Roy reçoit la médaille de bronze lors de la cérémonie régionale de l'Ordre du Mérite de la Fédération des commissions scolaires du Québec(fVSQ).

00/11/2008 M. Maxime Arseneau prends sa reraite de l'Assemblée Nationale. Ancien ministre délégué au Tourisme et ministre responsable de la région (1998-2001), ancien ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (2001-2003).

00/12/2008 L'histoire du Corfu Island est mise sur pellicule. Luc Fontaine, Georges Gaudet, Luc Régimbald et Sébastien Boudreau présentent leur documentaire au public madelinot. (Le Radar)

2009

00/00/2009 Une retraite méritée !
Il y a quelques semaines déjà, monsieur Cyrille Chiasson nous annonçait son intention de prendre une retraite bien méritée.
Son parcours chez Desjardins ne date pas d’hier. De 1975 à 1979, il travaillait à la Caisse populaire D’Auteuil, pour la Fédération des Caisses de Montréal. Après un séjour dans l’entreprise privé, notamment chez Madelipêche comme contrôleur financier, Monsieur Chiasson a été nommé directeur général de la Caisse populaire de Bassin en 1984. Fait intéressant, il succédait ainsi à son père Louis et son grand-père Télesphore à ce poste. Le nom de Desjardins a toujours été profondément ancré dans la tradition de la famille Chiasson.
Il a occupé cette fonction jusqu’au regroupement des Caisses de Bassin, Havre-Aubert et Lavernière en 2000. Il devient alors directeur services aux particuliers et par la suite directeur Opérations et transactions assistées.
Monsieur Chiasson a été également administrateur à la Fédération des Caisses Desjardins de la Gaspésie et des Îles de la Madeleine pendant plus de 6 ans. Son implication au sein de la communauté, a toujours été importante. Conseiller municipal, maire suppléant, membre d’un comité de survie de l’usine Norpro, entrepreneur (Le Four à pain), etc.
Au cours des 25 années passées au sein de Desjardins aux Îles, monsieur Chiasson a eu l’occasion de servir plusieurs des membres qui constituent la Caisse des Ramées d’aujourd’hui. Son sens du service à la clientèle lui aura assuré le respect des sociétaires.
Monsieur Chiasson, nous nous faisons l’écho des membres, des administrateurs, du personnel et de la direction pour vous souhaiter une heureuse retraite. Merci pour votre contribution tout au long de ces années de service au Mouvement Desjardins.

12/01/2009 M. Mme Wilfrid Cormier (Marie-Anne Thériault) fêtaient leur 65e anniversaire de mariage en compagnie de leurs enfants, petits-enfants, arrière-petits-enfants et tous les membres de leur famille.

00/02/2009 Inauguration du nouveau siège social de la C.T.M.A. sise au 435, chemin Avila Arseneau à Cap-aux-Meules. (Le Radar)

00/05/2009 Le Yvan Quinn est arrivé!
Le nouveau bateau de la Société des traversiers du Québec (STQ), le Yvan Quinn est amarré au port de Cap-aux-Meules. (Le Radar)

05/05/2009 Les députés de l'Union européenne ont adopté mardi une loi interdisant la mise en marché de produits dérivés du phoque. Le vote du Parlement devrait être entériné par les gouvernements de l'Union européenne dans quelques semaines. L'interdiction devrait être en vigueur avant la prochaine saison de la chasse aux phoques.
Selon le président de l'entreprise des Îles-de-la-Madeleine Tamasu, Bernard Guimont, le règlement crée un dangereux précédent sans être une catastrophe. Il estime que cette décision lance un message protectionniste qui pourrait se retourner contre l'Union européenne.
M. Guimont, dont l'entreprise transforme les produits du phoque, était à Strasbourg en compagnie d'une délégation d'Inuits et de Terre-Neuviens pour entendre le résultat du vote de l'Union européenne.
Le président précise que l'Europe constitue 5 % du marché des produits du phoque. Il mentionne également que le règlement permet que les produits continuent de transiter par l'Europe pour atteindre l'Asie et la Russie.
Toutefois, M. Guimont admet que la loi est contraignante, car il y avait des possibilités de marché en Europe. À son avis, la bataille n'est pas encore terminée. Il souhaite que le Canada porte la cause devant l'Organisation mondiale du commerce.
De plus, des négociations sur les échanges Canada-Europe s'ouvrent prochainement, et M. Guimont demande au Canada de faire sentir que le protectionniste peut se jouer dans les deux sens.
« Il y a un sommet demain qui a lieu à Prague, où il y a une négociation sur un accord de libre-échange éventuel entre le Canada et l'Europe. Alors, je pense que le Canada va devoir amener les Européens à être conscients du geste qu'ils viennent de poser », affirme M. Guimont.
Les animalistes, qui mènent la bataille depuis quatre décennies, se réjouissent de cette décision. Le Fonds international pour la protection des animaux, l'IFAW, applaudit l'adoption du règlement. L'IFAW soutient par ailleurs que le Canada est maintenant isolé sur la scène mondiale dans le dossier de la chasse commerciale aux phoques.
La Basse-Côte-Nord réagit
Le directeur de l'Association des pêcheurs de la Basse-Côte-Nord, Paul Nadeau, s'interroge sur les efforts déployés par le Canada pour défendre la chasse aux phoques.
Il se dit très préoccupé par la décision de l'Union européenne de fermer ses marchés aux peaux et produits dérivés du phoque.
Malgré le vote des parlementaires, M. Nadeau préconise le dialogue entre l'industrie et l'Union européenne. Il indique qu'il faut tenter de trouver des compromis, d'innover dans le dossier et d'essayer de voir au-delà de la décision rendue.
Actuellement, on compte 200 détenteurs de permis pour la chasse aux phoques sur la Basse-Côte-Nord.

00/06/2009 Ouverture du resto-bar au 125 rue Principale à Cap-aux-Meules.

20-21/06/09 Tournage de l'émission "La Petite Séduction" à Grande Entrée.

00/07/2009 La Vague de cirque s'installe à Havre-aux-Maisons.

03/09/2009 Baptême du traversier Ivan Quinn...
www.ilesdelamadeleine.com 03 Septembre 2009
Une quarantaine d'invités protocolaires ont assisté jeudi au baptême officiel du traversier Ivan Quinn, qui relie L'Île-d'Entrée et Cap-aux-Meules, aux Îles-de-la-Madeleine. Le ministre des Transports du Québec, Norman MacMillan, un prêtre et deux révérends anglicans ont notamment participé à la cérémonie.
Le navire ultra-moderne a été construit en huit mois au coût de 7 millions de dollars. Malgré les réticences de certains citoyens, le président de la Société des traversiers du Québec, Georges Farrah, soutient que le traversier représente une amélioration majeure de services pour les citoyens isolés de L'Île-d'Entrée.
Auparavant, c'était le traversier SP Bonaventure, un gros bateau de pêche, qui faisait la liaison. Et sortir les déchets de l'île, transporter du mazout et entretenir les routes se faisaient à l'aide de barges quand la météo le permettait. Aujourd'hui, le traversier Ivan Quinn fait tout. Les insulaires qui viendront faire leur épicerie à Cap-aux-Meules auront même accès à un réfrigérateur et à un congélateur durant le trajet.
Toutefois, un problème persiste aux yeux de certains citoyens qui trouvent que le navire est trop gros pour le port de L'Île-d'Entrée. Il y a deux semaines le bateau a accroché le quai sans causer de dégâts majeurs. De son côté, M. Farrah précise que le navire est en période de rodage.
La Société des traversiers du Québec négocie avec Pêches et Océans Canada afin de faire installer un parechoc sur le brise-lames, de faire draguer l'entrée du port et de prolonger la jetée de 50 mètres.

00/11/2009 M. Ulric Decoste reçoit le prix du bénévolat en loisir et en sport Dollard-Morin 2009, pour la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.( Le Radar édition du 6 au 12 novembre 2009)

09/11/2009 La médaille du civisme, accompagnée d'un insigne en or, est décernée à une personne qui a accompli un acte de civisme dans des circonstances périlleuses. Faite de bronze, elle est gravée au nom du récipiendaire. On y voit deux visages qui symbolisent les deux composantes du thème Exposer sa vie pour en sauver une autre.
Dans la catégorie « risques de noyade », le gouvernement du Québec a décerné la médaille du civisme à :Wayne Dickson (pour l'équipage du Madelinot War Lord), de l'Île L'Entrée.(Acadien II 29/03/2008)

Haut de page   Retour

Ils sont partis le......

2005

00/00/2005 Décès de Jean-Marie Michaud

00/06/2005 GUATEMALA-HONDURAS Jocelyn Massé, est assasiné en Amérique Centrale
Un jeune Madelinot de Fatima, Jocelyn Massé, 21 ans, a été tué par deux voleurs, quelques part entre le Honduras et le Guatemala en Amérique Centrale alors qu'il effectuait un voyage en compagnie de son amie Mélanie Poirier (Le Radar).

22/10/2005 Décès du docteur Javanmardi à l'âge de 77 ans. Il fut médecin à l'hopital des Îles de la Madeleine de 1966 à 1968 avec le docteur Eudore Labrie.Gynécologue à Lasalle jus qu'à retraite. Membre de médecin sans frontières. Il fit de nombreux voyages aux Îles. (Le Radar)

2006

11/02/2006 Accident mortel
Décès, à Havre-aux-Maisons, de M. Alexandre Landry Fils de Valmont Landry et de Sylvie Poirier et le frère de Alexandra et Noémie.

28/03/2006 Décès du docteur Eudore Labrie.
Un pionnier nous quitte Le Radar
Mardi avant-midi à la Villa Plaisance, est décédé le docteur Eudore Labrie à l’âge de 88 ans. Son dévouement et son engagement pour toute la communauté madeleinienne et surtout pour le réseau de la santé aux Îles ont été grandioses. Médecin aux Îles pendant plus de quarante années, il a pratiqué avec fougue et passion ce métier. Entre 1950 et 1970, il sera souvent le seul médecin aux Îles pour accomplir diverses tâches comme généraliste, chirurgien, dentiste, pharmacien voire même optométriste. Pendant toutes ces années, M. Labrie n’a jamais compté ses heures de travail probablement parfois même au détriment de sa propre famille. Il restera un grand personnage ayant donné beaucoup au réseau de la santé aux Îles. Voici donc une brève biographie de cet homme qui a marqué de façon considérable l’histoire des Îles de la Madeleine. Né à St-Quentin (Nouveau-Brunswick), le 13 octobre 1917, Eudore Labrie a épousé Colette Dallaire, une infirmière. Le couple a eu 2 enfants, Jean et Catherine. Après avoir complété sa petite école, il se dirige vers le collège de Bathurst pour compléter ses études classiques, avant de s’inscrire en médecine à l’Université Laval à Québec. C’est avec hésitation qu’il choisit la médecine; il avoue qu’il aurait pu être notaire ou avocat mais surtout curé. En effet, après un an passé au séminaire de Gros Pin chez les frères Eudistes dans le but de devenir curé et avec les conseils d’un orienteur, il opte plutôt pour la médecine, choix qu’il ne regrettera pas.
Entré à l’Université en 1940, il en sortira cinq ans plus tard muni d’un diplôme qui le mènera tout droit vers l’internat où il restera jusqu’en 1948. Puis après une année de perfectionnement, le docteur Labrie arrive aux Îles de la Madeleine le 14 mai 1949 avec son épouse. Durant les années 1950-1970, après les chirurgies en salle d’opération, les visites aux malades de l’hôpital, les consultations et soins au bureau en après-midi, la journée du médecin se termine par les visites à domicile, et ce, peu importe les distances et les températures. Le docteur Labrie prendra sa retraite à 75 ans, ce qui fait qu’il aura été pendant près de quarante-quatre années au service des Madelinots. Pendant tout ce temps, il en aura vu des choses! Entre autres, Eudore Labrie a assisté près de 4,000 accouchements aux Îles de la Madeleine.
Le docteur Labrie ne s’est toutefois pas seulement impliqué aux Îles comme médecin. D’abord, il a été le premier pharmacien à opérer ce service dans l’archipel. Eudore Labrie faisait aussi de la politique : il a été maire de la municipalité de Cap-aux-Meules de 1961 à 1967, années durant lesquelles la municipalité se dotait du premier système d’égouts et d’aqueduc aux Îles. Finalement, il était membre de la Chambre de commerce des Îles, membre du groupe CTMA, Chevalier de Colomb et il a mis sur pied la première compagnie de transport écolier.
Le 11 août 1993, le Centre hospitalier de l’Archipel lui a remis une plaque en hommage à ses loyaux services en tant que médecin et a même baptisé la bibliothèque médicale de l’hôpital «Salle Eudore Labrie».

00/04/2006 Décès de Louis-Philippe Lacroix. Il fut député des Îles de la Madeleine de 1962 à 1976. Né le 01 février 1926 dans Bellechasse.

00/04/2006 Décès de M. Antoine Éloquin de grande Entrée. Ancien combattant.

2007

00/01/2007 Décès de Mme Évangéline Painchaud Morin, première infirmière de lHôpital Notre Dame de la Garde. (Le Radar)

10/08/2007 Décès du Dr Robert Naud. Il était âgé de 94 ans. Il était l'époux de Paule Vergnes, 88 ans, qui réside à Québec. Il eut 3 enfants: Paul, Alain et Françoise. Il fut médecin aux îles de la Madeleine de 1939-1946 à l'Hôpital Notre-Dame de la Garde, adminitistré par les Soeurs de la Charité de Québec. (le Radar)

05/09/2007 L'artiste madelinot Raymond Henry est décédé dan la nuit de mardi à mercredi, à l'hôpital de Verdun, à l'âge de 48 ans.(Le Radar)

2008

00/01/2008 Décès d'une ancienne directrice général de centre hospitalier Notre-Dame-de-la-Garde
Soeur Lucienne Boivert de la Congrégation des soeurs de la Charité de Québec, est décédée à l'Âge de 98 ans. Soeur Boivert a été directrice générale du Centre hospitalier Notre-Dame-de-la-Garde de 1972 à 1975. Elle fut d'ailleurs la dernière dirigeante religieuse de l'hôpital.
Après avoir quitté les Îles pendant quelques années, elle est revenue y habiter de 1980 à 1983, en tant que Soeur Supérieure de la Congrégation établie dans l'archipel.(le Radar)

29/03/2008 TRAGÉDIE MARITIME (D’après La Presse Canadienne) - Une tragédie est survenue dans la nuit de samedi au large du Cap-Breton, en Nouvelle-Écosse, lorsqu'un navire de pêche des Îles-de-la-Madeleine, avec une escouade de six chasseurs de phoques à son bord, s'est renversé à 40 milles nautiques au nord de Sydney.
Le centre de coordination de la recherche et sauvetage de la Garde côtière et de la marine canadienne, à Halifax, rapporte deux survivants. Trois corps ont été repêchés et un homme est toujours porté disparu. Il s'agit de résidants des Îles-de-la-Madeleine.
Aux prises avec un problème de gouvernail, le navire était remorqué par le brise-glace Sir William Alexander vers le port de Sydney, lorsque le drame est survenu, à une heure du matin.
Un avion Hercule, un hélicoptère Cormorant et quatre plongeurs participent aux recherches. (LCN)

Trois chasseurs de phoque des Îles-de-la-Madeleine ont perdu la vie et un autre est porté disparu à la suite d'une opération de remorquage qui a tourné en cauchemar vendredi, au large du Cap-Breton.
Les chasseurs se trouvaient avec deux autres compagnons à bord du bateau de pêche Acadien II. Le navire, qui avait éprouvé des ennuis mécaniques plus tôt dans la journée, se faisait remorquer par le brise-glace de la garde côtière canadienne Sir William Alexander, lorsqu'il a chaviré.
Les six membres d'équipages sont passés par-dessus bord. Deux d'entre eux ont été secourus. Les corps des trois autres ont été repêchés samedi matin. Les recherches se poursuivent pour retrouver le sixième homme qui manque toujours à l'appel. Des appareils Cormorant et Hercule participent aux recherches.
Par ailleurs, samedi, la chasse au phoque se poursuit pour une 2e journée sous l'oeil vigilant des autorités et le regard réprobateur des animalistes qui survolent le secteur en avion pour saisir des images de la chasse. (RC)
Les chasseurs se trouvaient avec deux autres compagnons à bord du bateau de pêche Acadien II. Le navire, qui avait éprouvé des ennuis mécaniques plus tôt dans la journée, se faisait remorquer par le brise-glace de la garde côtière canadienne Sir William Alexander, lorsqu'il a chaviré.
Deux membres d'équipage du bateau, sur les six, ont pu être secourus. Les corps des trois autres ont été repêchés samedi matin.

Recherches abandonnées
Les opérations de recherche pour retrouver le sixième homme qui manque toujours à l'appel ont été abandonnées dimanche. Le Centre de coordination de recherche et sauvetage d'Halifax estimait déjà, hier en soirée, que les chances de survie de la personne disparue étaient « pratiquement nulles dans les circonstances actuelles et les conditions glaciales de l'eau ».
Le dossier de la personne manquante sera transmis au détachement local de la GRC.
Un remorquage qui tourne au drame
Selon Bruno-Pierre Bourque, un survivant, le bateau a perdu un gouvernail et a dû faire appel à un navire de garde-côtes. D'après lui, c'est durant le remorquage que le bateau s'est renversé. Il aurait été soulevé par un morceau de glace.
« Le bateau a stoppé sur un gros morceau de glace, et le brise-glace continuait à mettre de la pression. C'était la nuit. On voyait mal. Le morceau s'est tassé tout de suite en avant de nous autres. Avant de contacter le brise-glace, on a fait ce qu'on a pu. Ça n'a pas marché. Le bateau a chaviré bout pour bout. Je tenais la roue et il y en a qui dormait dans le bateau », a-t-il confié.
M. Bourque, qui intervenait sur les ondes de RDI, a ajouté qu'il n'y avait pas d'agents qui surveillaient les activités de secours sur le navire des garde-côtes.
Par ailleurs, selon la Presse canadienne, le chasseur qui suivait le navire chaviré à bord d'un petit bateau, et qui a repêché les deux survivants, a déclaré que le puissant brise-glace de la Garde côtière avait tiré le bateau endommagé par-dessus un gros morceau de glace.
Paul Dickson a confié que son père, le capitaine du Madelinot War Lord, avait aussitôt tenté d'entrer en contact avec le brise-glace Sir William Alexander pour l'alerter, mais en vain.
En attendant l'enquête
Une enquête sur cet accident devait être ouverte par le ministère des Transports, qui a toutefois indiqué samedi que l'Acadien avait été inspecté en début de semaine et qu'il était conforme aux normes de sécurité.
Le ministre québécois des Pêcheries, Laurent Lessard, a déclaré être bouleversé par ces événements. Il entend rendre visite prochainement aux Madelinots, peinés par ce triste événement.
Cet accident a presque interrompu la chasse aux phoques qui s'est ouverte vendredi dans le golfe du Saint-Laurent. Une dizaine de bateaux sont rentrés aux Îles-de-la-Madeleine en signe de solidarité. Seuls trois ou quatre équipages sont restés en mer pour tenter de continuer la controversée chasse.
Sept chasseurs abandonnent leur bateau
Par ailleurs, sept chasseurs de phoque ont eu la vie sauve après avoir abandonné leur bateau au large du Cap-Breton, samedi. Leur bateau, l'Annie Marie, a coulé dans les mêmes eaux glacées où L'Acadien II avait chaviré quelques heures plus tôt.
Les sept chasseurs ont attendu sur la banquise l'arrivée de l'hélicoptère qui les a secourus. On ne signale pas de blessés. (Yahoo)

La Presse Canadienne
CAP-AUX-MEULES - Trois chasseurs de phoques des Iles-de-la-Madeleine ont perdu la vie dans la nuit de samedi au large du Cap Breton, en Nouvelle-Ecosse, et un autre est porté disparu, quand leur bateau a fait naufrage.
L'Acadien II se faisait remorquer par un brise-glace, quand il s'est renversé à 40 milles nautiques au nord de Sydney. L'opération avait été rendue nécessaire en raison d'un problème de gouvernail.
Deux membres d'équipage du bateau ont pu être secourus. Samedi après-midi, l'équipe de recherche et sauvetage de Gander, à Terre-Neuve, a pris la relève de l'opération de recherche du marin porté disparu, Carl Aucoin. L'opération était, jusque-là, dirigée depuis Halifax. Des plongeurs ont sillonné le golfe dans l'après-midi pour retrouver le disparu. Les recherches ont été interrompues vers 18 h 00 (heure locale).
"Nous avons ratissé la zone intensivement mais nous n'avons pas pu localiser l'individu manquant", a commenté le pilote de l'hélioptère de sauvetage Cormorant qui s'est posé aux Iles samedi soir, le major Darrell Collins.
Le ministre québécois de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, Laurent Lessard, a déclaré être bouleversé par ces événements. Il entend rendre visite aux Madelinots, prochainement, pour démontrer qu'il partage leur peine.
Par ailleurs, une autre embarcation a lancé un appel de détresse, samedi matin, dans le même secteur. Un brise-glace s'est porté à son secours, avec succès.
Le maire des Iles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau, a identifié les trois victimes dont les corps ont été repêchés. Il s'agit du propriétaire du bateau, Bruno Bourque, du capitaine et chasseur dans la cinquantaine, Gilles Leblanc, et du chasseur dans la vingtaine, Marc-André Deraspe. Le jeune homme était un hockeyeur talentueux des Tigers de Restigouche (N.-B.) qui venait de recevoir des offres de la Ligue de la Côte Est, et espérait accéder à la Ligue américaine.
"Nous sommes bien sûr en état de choc ici, a déclaré le maire en entrevue à La Presse Canadienne. C'est la communauté au grand complet qui pleure la mort de trois ou quatre citoyens des Iles et des amis."
Bruno Pierre Bourque, qui a survécu à la tragédie mais qui y a perdu son père, a raconté le fil des événements avec émotion en entrevue à RDI.
"Le bateau a stoppé sur un gros morceau de glace, et le brise-glace continuait à mettre de la pression, a confié le jeune homme. C'était la nuit. On voyait mal. Le morceau s'est tassé tout de suite en avant de nous autres. Avant de contacter le brise-glace, on a fait ce qu'on a pu. Ca n'a pas marché. Le bateau a chaviré bout pour bout. Je tenais la roue et il y en a qui dormaient dans le bateau."
Un bateau de secours qui suivait a repêché rapidement Bruno Pierre Bourque et un autre membre de l'équipage.
"Nous avons tenté de les réchauffer, ils ne disaient pas grand-chose", a commenté Paul Dickson, le fils du capitaine du bateau Madelinot War Lord, qui les a sauvés.
"Nous n'avions pas l'équipement pour faire quoi que ce soit, a ajouté M. Dickson. Nous avons fait un trou dans la coque du bateau (chaviré) pour y avoir accès, mais cela n'a pas fonctionné."
Paul Dickson a dit avoir vu l'Acadien II heurter un morceau de banquise quelques minutes avant la deuxième collision, qui fut fatale.
Le maire des Iles-de-la-Madeleine a déclaré qu'il aurait beaucoup de questions à adresser à la Garde côtière canadienne et qu'il s'attendait à ce qu'il y ait une enquête. Joël Arseneau s'est demandé pourquoi les marins étaient restés sur le bateau pendant qu'il était remorqué.
Le maire a confié que les capitaines de bateau étaient bien conscients des conditions dangereuses de la chasse cette année en raison de l'épaisseur de la glace. Il y a presque une barrière de glace entre les îles et les secteurs de chasse, a-t-il indiqué.
L'Acadien II faisait partie d'une flotte de 16 bateaux qui avait quitté les Iles pour la chasse mercredi et jeudi.
Joël Arseneau a affirmé que les chasseurs avaient annulé le reste de la saison et que les bateaux revenaient à la maison en solidarité avec les disparus.
Un vétéran de la chasse aux phoques à Terre-Neuve a décrit l'incident comme inhabituel mais a affirmé qu'être remorqué dans la glace épaisse pouvait être "très très dangereux".
"Il faut faire attention à un certain nombre de choses, mais je crois comprendre que la garde côtière vous remorque à vos propres risques", a souligné Mark Small.
M. Small, qui pratique la chasse depuis plus de 50 ans, a confié avoir été remorqué dans le passé, et que les membres de l'équipage restaient alors à bord du bateau.
Le ministère fédéral des Pêcheries a confirmé que la glace est particulièrement épaisse cette année dans le golfe du Saint-Laurent. Jusqu'à 92 000 phoques peuvent être capturés durant la première phase de la chasse.
Des Madelinots blâment la Garde côtière Mise à jour : 30/03/2008 12h31
La Garde côtière canadienne est blâmée par plusieurs Madelinots qui l'accusent de ne pas avoir respecté certaines règles de sécurité, à la suite de la mort de quatre chasseurs de phoques survenue, hier, au large du Cap-Breton.
Certains se demandent notamment pourquoi les marins sont demeurés à bord de L’Acadien II pendant son remorquage par le brise-glace de la Garde côtière.
Aussi, plusieurs voix s'élèvent pour réclamer la reprise des recherches de la Garde côtière pour retrouver le marin madelinot disparu depuis hier au large du Cap-Breton.
C'est le cas du député de Gaspésie - Îles-de-la-Madeleine, Raynald Blais. Il trouve la décision d'abandonner les recherches trop hâtive, inexplicable et inexcusable.
Selon lui, c'est une marque d'insensibilité envers les proches du disparu et des trois marins décédés.
L’identité des victimes
Un des pêcheurs qui a péri en était à son premier voyage de chasse en mer. Marc-André Deraspe venait d'avoir 20 ans.
Sa mère a raconté au Journal de Montréal que la passion de son fils était le hockey, qu'il venait d'être recruté par une équipe de la Floride et qu'il aspirait à joueur dans une ligue professionnelle.
Les autres victimes sont Gilles Leblanc et Bruno Bourque, qui était le capitaine de L’Acadien II et le père d'un des survivants.
Les deux hommes étaient âgés d'une cinquantaine d'années.
Le chasseur porté disparu est Carl Aucoin. Les recherches pour le retrouver ont été abandonnées. L’homme est probablement mort. (LCN)
La communauté des Îles-de-la-Madeleine est sous le choc au lendemain de l'opération de remorquage par la Garde côtière de L’Acadien II, au large du Cap-Breton, qui a coûté la vie à quatre chasseurs de phoques.
Les drapeaux sont en berne depuis samedi après-midi aux Iles-de-la-Madeleine. Ils le demeureront pour toute la durée du deuil.
D'autre part, on devrait en savoir plus lundi sur les funérailles. Le maire des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau, ne peut pas dire encore si une cérémonie particulière sera organisée à la mémoire des victimes.
L’embarcation des chasseurs a chaviré dans les eaux glacées de l'Atlantique. Seuls deux membres de l'équipage ont pu être secourus.
Une des quatre victimes est toujours portée disparue, mais les recherches pour la retrouver ont été interrompues. Le chasseur est donc considéré comme mort.
Une enquête de la Garde côtière est en cours afin de déterminer les causes exactes du chavirage.
Selon la Garde côtière canadienne, il revient aux membres de l'équipage de décider s'ils restent à bord de leur bateau durant un remorquage. L’équipage de L’Acadien II avait décidé de ne par quitter son embarcation.
(La Presse Canadienne)
Mise à jour : 29/03/2008 10h06 L'un des survivants de la tragédie qui a coûté la vie à trois chasseurs de phoques et fait un disparu, la nuit dernière au large du Cap-Breton, soutient que le personnel du brise-glace qui est venu les secourir a fait preuve de négligence.
Bruno-Pierre Bourque prétend qu'aucun membre de ce brise-glace de la Garde côtière canadienne ne surveillait la trajectoire de son navire lors de l'opération de remorquage.
Le navire, qui éprouvait un problème de gouvernail et qui ne pouvait rester dans le sillon du brise-glace, a heurté un iceberg et s'est renversé.
C'est un autre petit bateau qui se trouvait derrière le navire en difficulté qui a alerté les opérateurs du brise-glace et qui a secouru les deux survivants.
Trois membres de l'équipage sont morts noyés et une personne est toujours portée disparue.
Lors d'un point de presse, la garde côtière canadienne n'a pas voulu fournir de détails sur cette opération de remorquage.
Bruno-Pierre Bourque a perdu son père dans ce drame.
Les familles attendent des réponses Le chavirement du navire L'Acadien II au large du Cap-Breton, qui a causé la mort de trois occupants et la disparition d'un autre, suscite encore des interrogations chez des chasseurs de phoque et des pêcheurs, qui disent ne pas comprendre comment un remorquage de routine a tourné à la tragédie.
Le bateau se serait renversé pendant qu'il se faisait remorquer par un brise-glace de la Garde cotière canadienne, à cause d'un problème de gouvernail.
La Gendarmerie royale du Canada a ouvert une enquête puisqu'il y a eu mort d'homme.
De son côté, la Garde côtière va effectuer une révision des mesures de sécurité prises en cas d'incidents, notamment lors du remorquage d'embarcations.
Des enquêteurs fédéraux de Sydney, en Nouvelle-Écosse, ont interrogé dimanche le capitaine du navire Sir William Alexander de la Garde côtière.
Une autopsie a été également pratiquée sur les corps des trois marins décédés.
Le Bureau canadien d'enquête sur les accidents de transport s'intéresse, pour le moment, à ce brise-glace pour établir si une enquête en profondeur serait requise. Les enquêteurs devraient examiner par la suite les aspects humains, mécaniques et météorologiques de l'accident.
En attendant, ce qui alimente le plus les discussions des chasseurs et des pêcheurs, c'est la manière avec laquelle L'Acadien II a été remorqué. « La Garde côtière fait habituellement du travail exceptionnel, il doit y avoir eu une erreur humaine quelque part », a affirmé Claude Deraspe, le capitaine du Santa Christina, revenu de la zone de chasse tard, samedi soir.
Bruno-Pierre Bourque, un survivant, a déclaré samedi sur les ondes de RDI que le navire de la Garde côtière allait trop vite et personne à bord n'a réalisé que le chalutier remorqué avait embouti une énorme plaque de glace.
Selon le maire des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau, les familles des victimes ont droit à des explications sur ce qui s'est passé.
La petite communauté des Îles-de-la-Madeleine, d'où proviennent les chasseurs décédés, est encore consternée, d'autant plus que les recherches pour retrouver une personne disparue ont été abandonnées. Ses chances de survie sont jugées quasi nulles.
Condamnations
L'interruption des recherches a été condamnée par la famille du marin, qui manque encore à l'appel.
Le député bloquiste de Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Raynald Blais, a indiqué que cela « démontre la complète insensibilité de la Garde côtière envers les proches de Carl Aucoin [la personne disparue] et des trois marins décédés ».
Le député a aussi regretté que les proches de M. Aucoin aient appris par les médias l'abandon des recherches.
D'autres bateaux parmi les 16 qui avaient pris la mer pour se livrer à la chasse aux phoques, la semaine dernière, devaient rentrer aux Îles dimanche. Les chasseurs ont annulé le reste de la saison en signe de solidarité avec leurs personnes décédées.
(Radio-Canada.ca avec Presse canadienne)
La famille du marin disparu est en colère contre la Garde côtière
dimanche 30 mar, 19 h 46 Par Jonathan Montpetit, La Presse Canadienne
ILES-DE-LA-MADELEINE - Des résidants des Iles-de-la-Madeleine étaient partagés entre la résignation devant les dangers de la chasse aux phoques et la colère envers la Garde côtière canadienne, dimanche, alors qu'ils s'interrogeaient sur un remorquage de routine qui a tourné à la tragédie.
Trois hommes sont morts et un autre a été déclaré perdu en mer après le naufrage de L'Acadien II, un bateau de pêche de 12 mètres qui était remorqué par un navire de la garde côtière quand il a chaviré, tôt samedi.
Des six membres d'équipage à bord de L'Acadien II, deux ont été retirés vivants des eaux glaciales par des chasseurs de phoques qui les suivaient dans un troisième bateau. Les trois hommes décédés sont le capitaine du bateau, Bruno Bourque, ainsi que Gilles Leblanc et Marc-André Deraspe. La garde côtière a mis fin aux recherches pour retrouver le disparu, Carl Aucoin, en disant que tout espoir qu'il ait survécu était pratiquement réduit à néant, au grand dam de la famille Aucoin.
Selon le maire des Iles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau, les familles des victimes ont droit à des explications sur ce qui s'est passé. Les hommes à bord de L'Acadien II étaient sous la responsabilité de la garde côtière, a-t-il dit à La Presse Canadienne.
L'abandon des recherches a été vivement dénoncé par le député de Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine, Raynald Blais, du Bloc québécois. Cela "démontre la complète insensibilité de la Garde côtière envers les proches de Carl Aucoin et des trois marins décédés", a-t-il affirmé.
John Cottreau, du Bureau canadien d'enquête sur les accidents de transport, a fait savoir que des enquêteurs fédéraux de Sydney, en Nouvelle-Ecosse, ont interrogé les membres de l'équipage du du brise-glace, le Sir William Alexander, qui remorquait L'Acadien II quand celui-ci a chaviré. Le bateau de pêche avait lancé un appel à l'aide parce qu'il éprouvait des problèmes de gouvernail.
Selon des marins, le remorquage par un brise-glace est une opération de routine qui comporte cependant des risques. Quand on remorque un bateau, on est responsable de sa sécurité, a soutenu Jean-Claude Lapierre, qui a déjà dirigé l'association locale de chasse aux phoques. D'après lui, il n'est pas inhabituel que les membres d'équipage demeurent à bord du bateau de pêche pendant le remorquage.
Selon des témoins, le navire de la Garde côtière allait trop vite et personne à bord n'a réalisé que le chalutier remorqué avait embouti une énorme plaque de glace et s'était renversé, tôt samedi, à environ 70 kilomètres au large du Cap-Breton.
D'autres bateaux parmi les 16 qui avaient pris la mer pour la chasse aux phoques, la semaine dernière, devaient rentrer aux Iles dimanche. Ces chasseurs ont annulé le reste de la saison, en partie en signe de solidarité avec les disparus. On craint aussi les quantités records de glace près du secteur de chasse aux phoques. La glace du golfe Saint-Laurent est inhabituellement épaisse, cette année, ce qui peut exercer suffisamment de pression sur la coque d'un bateau pour le faire couler. Sept membres d'équipage d'un autre bateau de chasse aux phoques ont d'ailleurs perdu leur bateau pour cette raison, samedi matin. Ils ont réussi à sauter sur la glace, où un hélicoptère les a secourus.
Phil Jenkins, du ministère fédéral des Pêches, a déclaré que les chasseurs, forcés de composer avec cette épaisseur de glace inhabituelle, n'avaient capturé qu'un millier de bêtes dimanche matin. M. Lapierre a indiqué que le quota est de 15 000 phoques cette année.
Des chasseurs gardaient espoir de pouvoir sauver une partie de leur saison de chasse, les conditions étant censées s'améliorer cette semaine.
Une seconde chasse aux phoques s'est ouverte dimanche pour le Nouveau-Brunswick, l'Ile-du-Prince-Edouard et la Nouvelle-Ecosse.
Jean-François Néron Le Soleil Québec
Le député bloquiste de la Gaspésie —Îles-de-la-Madeleine, Raynald Blais, blâme la manière dont s’est déroulée l’opération de remorquage de L’Acadien II, au cours duquel, avance-t-il, «il y a eu un minimum de sécurité qui n’a pas été respecté».
Les circonstances entourant le renversement du bateau de pêche, qui a coûté la vie à quatre des six chasseurs de phoque qui étaient à bord, soulèvent encore bien des questions trois jours après le drame.
Pourquoi aucun membre d’équipage du navire de la Garde côtière, le Sir William Alexander, ne surveillait L’Acadien II lors de l’opération de touage? Pourquoi les six chasseurs sont-ils demeurés à bord de leur embarcation alors que plusieurs observateurs estiment qu’ils auraient dû être transbordés sur le brise-glace?
M. Blais, porte-parole du Bloc québécois en matière de Pêches et Océans, est parmi ceux qui s’interrogent. Et ce n’est pas la conférence de presse tenue samedi par la Garde côtière qui lui apportera des réponses. «Ça ne cadrait pas avec ce que j’avais entendu sur le terrain. J’avais comme l’impression qu’on (la Garde côtière) ne voulait pas répondre du tout. »
Il donne en exemple le fait que Mike Voigt, surintendant de la division Recherche et sauvetage de la Garde côtière, a mentionné que c’était le capitaine Bruno Bourque, l’une des victimes, qui était à la barre du bateau lorsqu’il a chaviré. En vérité, c’était son fils rescapé, Bruno-Pierre.
Pas de politique de remorquage
Il a aussi sursauté lorsque M. Voigt a déclaré qu’il n’y avait pas de politique bien établie sur ce qui devait être fait lorsqu’un bateau est remorqué. «C’est décevant. Jamais je ne pourrai croire qu’on fait à la va-comme-je-te-pousse. On invente les politiques à mesure que les situations se présentent.»
M. Blais a pourtant parlé pas plus tard que vendredi matin avec le capitaine du brise-glace Des Groseilliers alors qu’il était à bord pour une visite des lieux de chasse aux phoques. Et c’est plutôt l’inverse qu’il a retenu. «Je lui posais des questions et je comprenais qu’il y avait toute une procédure à suivre en pareilles circonstances.»
À cette même occasion, il a échangé avec le capitaine de L’Acadien II, Bruno Bourque. C’était quelques heures avant la tragédie. Le Des Groseilliers s’était rendu prêter assistance aux chasseurs, déjà aux prises avec leur problème de gouvernail. Plus tard, le Sir William Alexander prenait la relève.
Le député bloquiste réclame aussi la reprise des recherches en mer pour retrouver le corps du disparu, Carl Aucoin. «J’ai eu l’occasion de parler avec sa mère, Micheline, et elle me témoignait sa déception d’apprendre à la radio que les recherches sont terminées.»
Le représentant des Îles à Ottawa dénonce le fait que la famille reçoive les informations au compte-gouttes.
Enquête du BST
Le Bureau de la sécurité des transports (BST) a amorcé son enquête. De son côté, la Gendarmerie royale a commencé ses rencontres avec les témoins de la scène. Elle doit s’assurer qu’aucun acte criminel n’a été posé.
Selon des marins interrogés aux Îles, le remorquage par un brise-glace est une opération de routine qui comporte cependant des risques. Quand on remorque un bateau, on est responsable de sa sécurité, a soutenu Jean-Claude Lapierre, président sortant de l’association locale de chasse aux phoques. D’après lui, il n’est pas inhabituel que les membres d’équipage demeurent à bord du bateau de pêche pendant le remorquage.
Des chasseurs de phoques des Îles-de-la-Madeleine, d’où provenaient les trois victimes, ont leurs propres questions. «La Garde côtière fait habituellement du travail exceptionnel, il doit y avoir eu une erreur humaine quelque part», a commenté Claude Deraspe, le capitaine du Santa Christina, revenu de la zone de chasse tard, samedi soir.
D’autres bateaux parmi les 16 qui avaient pris la mer pour la chasse aux phoques, la semaine dernière, devaient rentrer aux Îles hier. Ces chasseurs ont annulé le reste de la saison, en partie en signe de solidarité avec les disparus. On craint aussi les quantités records de glace près du secteur de chasse aux phoques. Phil Jenkins, du ministère fédéral des Pêches, a déclaré que les chasseurs n’avaient capturé qu’un millier de bêtes hier matin, sur le quota de 15 000 phoques cette année.

2009

00/07/2009 Décès de M. Octave Turbide de Havre-aux-Maisons

Les hommages bien sentis, et grandement mérités, prononcés lors du décès de monsieur Octave Turbide, le 10 juillet dernier, ont relevé l’engagement politique, économique et social de ce grand bâtisseur. M. Turbide avait la foi en Dieu, certes, mais aussi en l’avenir et en la capacité de la collectivité à améliorer son sort. Et il y a travaillé sa vie durant.

27/12/2009 Décès de M. Onésime Turbide
C'est avec une profonde tristesse que nous vous annonçons le décès de monsieur Onésime Turbide, madelinot. Il a été le tendre époux de Cécile Thériault pendant 62 ans et le père aimant de ses deux filles Andrée (Louis) et Suzanne. Il laisse également dans le deuil ses soeurs Évangeline et Anita, son fils spirituel, Euclide Poirier ainsi que ses belles-soeurs et beaux-frères, ses neveux et nièces, et de nombreux amis. Nous désirons remercier tout spécialement le docteur Jacques Le May pour son dévouement exceptionnel ainsi que Monseigneur Jacques Papineau pour son soutien spirituel tout au long de sa maladie.
Sa foi en Dieu, sa grande générosité, son honnêteté et sa bonté nous guident. Son humour nous fera toujours sourire, bien qu'il laisse un vide immense dans nos vies.
Vos témoignages de sympathie peuvent se traduire par un don, à sa mémoire, à la Fondation de l'Hôpital du Sacré- Coeur ou à la Société canadienne du cancer.
Les funérailles auront lieu le 4 janvier 2010 14h00 à l'adresse suivante: Par. St-Laurent (grande église

ILES DE LA MADELEINE

  [1900-1949]>[0000-1899]  [1900-1949]  [1950-1999]  [2000-2004]  [2005-2009]  [2010-2014]  [2015-++++]

NATIONALES-INTERNATIONALES

 [0000-1899]  [1900-1949]  [1950-1999]]  [2000]  [2001]  [2002]  [2003]  [2004]  [2005]  [2006]
 [----2007----]  [----2008----]  [----2009----]  [2010]  [2011]  [2012]  [2013]  [2014]  [2015]  [2016]


Haut de page

De toutRetourAccueil