ÉPHÉMÉRIDES
2010-2014
DES ÎLES-DE-LA-MADELEINE



Si Par inadvertance une erreur se serait glissée
et que vous vous en aperceviez, auriez vous l'obligeance
de m'en aviser par courriel.
Merci


Ils sont nés le.......... C'est arrivé le.......... Ils sont partis le..........

RECHERCHE:
PC = CTRL + F --- MAC = POMME+F



Ils sont nés le......


2010

02/01/2012 Le premier bébé de l'année 2012 est une fille prénommée Rosalie. Elle est née le lundi 2 janvier à 13 heures 13 minutes. La petite fille pesait à sa naissance 6 livres et 5 onces et se porte très bien. Les heureux parents sont Cindy Arseneau et Steeve Bourgeois domiciliés à l'Étang-du-Nord. (Le Radar)

2013

06/02/2013 À 23 h 30 est né Mathéo Arseneau, premier bébé à naître dans l'archipel en 2013. Les heureux parents sont Yves Arseneau et Valérie Chiasson de Havre-Aubert.

2014

Nadia Miousse et Michel Thorne de Fatima sont les heureux parents du premier-né 2014 sur l'archipel, un garçon nommé Myrio, né le 2 janvier a 20 h 31. Félicitation à la famille!






Haut de page   Retour












C'est arrivé le .......

2010



00/04/2010 Transport par Autobus de luxe vers les Îles de la Madeleine
Un tout nouveau service de transport interrégional direct est maintenant disponible à partir de Québec vers les Îles de la Madeleine.

10/04/2010 Inauguration des nouveaux locaux de l'ATR des Iles.

30 Avril 2010 Tourisme et loisirs - Chasse au phoque - Apple prend ses distances Le géant de l'informatique Apple prend position contre la chasse au phoque. Il écarte une application pour ses appareils iPhone et iPod touch conçue à Terre-Neuve et inspirée de cette chasse.
L'application s'appelle iSealClub. Ce jeu se déroule sur la banquise. L'objectif est d'abattre des phoques avec un gourdin virtuel. Lorsque les phoques meurent, il n'y a pas d'effusion de sang. Ceux-ci disparaissent simplement de l'écran.
Comme c'est le cas dans la réalité, le joueur doit éviter d'abattre des blanchons. Il perd des points pour chaque coup assené à un blanchon.
Le créateur du jeu, Matt Smyth, est un ingénieur en logiciel de Saint-Jean à Terre-Neuve. Mercredi, il a reçu un courriel d'Apple lui annonçant que le contenu de son jeu est inadmissible.
Matt Smyth croit que c'est de l'hypocrisie puisqu'il existe des jeux bien plus violents. Il souligne qu'on trouve dans cette industrie des jeux où on peut battre des gens à mort ou même tuer des policiers de sang-froid.
M. Smyth juge toutefois que la partie est terminée, car il n'a aucun recours pour contester la décision d'Apple.
Par ailleurs, l'entreprise n'a pas répondu aux demandes d'entrevue des médias au sujet de ce jeu.

30/04-01/05/2010 La Presse Canadienne
ILES-DE-LA-MADELEINE, Que. - La 135e saison de pêche au homard a été lancée samedi matin aux Îles-de-la-Madeleine. La mise à l'eau des cages s'est effectuée par temps calme, en présence du premier ministre Jean Charest.
La Garde-côtière canadienne ne rapporte aucune anicroche, si ce n'est d'une demande d'assistance pour bris mécanique.
Le premier ministre Jean Charest, qui a assisté au départ des pêcheurs depuis le quai de Grande-Entrée, les a invités à la prudence. En cette période d'incertitude économique, la présence du premier ministre pour la mise à l'eau des cages a été reçue comme un appui «rassurant», d'affirmer Gabriel Cyr, capitaine depuis deux ans à bord du François-Michel, de la Pointe-Basse.
Précisons que les 325 pêcheurs de homard des Îles disposent de 285 casiers chacun, cette année. Il s'agit d'une baisse de trois par rapport à l'an dernier, par mesure de conservation de la ressource.
Les premières prises seront livrées à quai lundi.

(Collaboration d'Hélène Fauteux, CFIM)

00/06/2010 Le Madelinot Léonard Aucoin vient d'être admis au grade de Chevalier de l'Ordre national du Québec, la plus prestigieuse des distinctions de l'État québécois.
Selon le communiqué émanant du bureau du Premier ministre Charest, M. Aucoin s'est distingué par son apport exceptionnel à l'univers des soins de santé. Cette distinction est pleinement méritée, de souligner Maxime Arseneau, qui avait soumis la candidature de Léonard Aucoin, au cours de sa dernière année de députation en 2008:
Selon le secrétariat de l'Ordre national du Québec, c'est la première fois qu'un Madelinot s'en trouve décoré. C'est un honneur qui rejailli sur toute la communauté, de se réjouir M. Arseneau:
Léonard Aucoin recevra son insigne de l'Ordre national du Québec au cours d'une cérémonie solennelle qui se déroulera à l'hôtel du Parlement, le jeudi 3 juin.

25/10/2010 La peur de l’eau :
tournage mouvementé aux Îles-de-la-Madeleine Spectacles - Cinéma Écrit par Maxime Demers Lundi, 25 octobre 2010 20:55 Mise à jour le Lundi, 25 octobre 2010 21:43
Le réalisateur Gabriel Pelletier (Karmina, La vie après l’amour) vient de terminer le tournage de La peur de l’eau, un polar adapté d’un roman de Jean Lemieux mettant en vedette Pierre-François Legendre, Brigitte Pogonat, Normand D’Amour, Pascale Bussières et Stéphanie Lapointe. L’équipe du film a rencontré les médias lundi matin pour parler de ce tournage mouvementé qui s’est déroulé en majeure partie aux Îles-de-la-Madeleine.
Pluie, grêle, brouillard, vents à 70 km/h… Gabriel Pelletier et son équipe ne l’ont pas eu facile pendant leurs quelques semaines de tournage aux Îles (de la mi-septembre à la mi-octobre) : «Ça été une vraie bataille sur le plan de la logistique mais ce fut très valorisant au bout de la ligne», résume le réalisateur, en vantant la beauté des paysages madelinots et le rythme de vie apaisant de ce coin de pays.
Tirée du roman On finit toujours par payer de Jean Lemieux, l’histoire de La peur de l’eau est campée entièrement aux Îles-de-la-Madeleine. Tout part de la découverte du cadavre de Rosalie Richard (Stéphanie Lapointe), une jeune femme du coin, qui a été violée puis laissée morte au pied d’une falaise. Le timide sergent de la police locale, André Surprenant (Pierre-François Legendre), prend l’affaire en charge avec sa coéquipière Geneviève Savoie (Brigitte Pogonat). Mais les deux enquêteurs, dont le boulot quotidien se résume habituellement à distribuer quelques contraventions, n’ont visiblement pas les épaules assez solides pour mener une enquête de meurtre. C’est pourquoi on leur mettra dans les pattes un enquêteur spécial fraîchement débarqué de Montréal (Normand D’Amour).
Le réalisateur Gabriel Pelletier et les actrices Pascale Bussières et Stéphanie Lapointe sur le plateau de tournage du film La peur de l’eau, aux Îles-de-la-Madeleine. Photos courtoisie
«Je me suis un peu inspiré de Fargo (des frères Coen) pour la maladresse et la naïveté de ces deux personnages d’enquêteurs, qui n’ont absolument pas le profil de l’emploi, et pour la réaction des gens des Îles, qui ne sont pas habitués à ce genre de situation; parce qu'un meurtre aux Îles, ça n'arrive jamais! s'exclame Gabriel Pelletier.
«Mais sinon, c’est un vrai polar à la formule classique, un peu comme un Agatha Christie. Il y a eu un meurtre dans un endroit isolé, tout le monde est suspect et le coupable se trouve sur les Îles. C'est aussi une excuse pour faire du tourisme dramatique, c'est-à-dire de montrer des personnages madelinots. Le film parle également d’exil. Plusieurs de ces personnages ont des vies antérieures, qu’ils ont fuies pour échapper à quelque chose. Ils sont allés trouver refuge aux Îles.»
Pierre-François Legendre joue dans le film un policier maladroit et souffrant d'insécurité devant enquêter sur une histoire de meurtre.
Gabriel Pelletier nous avait jusqu’ici habitués surtout à des comédies (Karmina 1 et 2, La vie après l’amour, Ma tante Aline). Pourquoi un polar alors? Parce qu'il a d’abord eu le coup de foudre pour un autre roman de Lemieux, La lune rouge, mais dont les droits n’étaient pas disponibles. C’est ce qui l’a amené à lire On finit toujours par payer, qu’il a aussi beaucoup aimé et trouvé «moins sombre».
«C’est mon premier film qui n’est pas une commande, souligne Pelletier, qui a écrit le scénario avec Marcel Beaulieu. Jusqu’à maintenant, j’ai fait les films que j’ai pu et non les films que j’ai voulu. Pour une fois, je fais un film à moi.»
Produit par Nicole Robert de Go Films avec un budget de près de cinq millions de dollars, La peur de l’eau met également en vedette Germain Houde, Isabelle Cyr, Maxime Dumontier, Paul Doucet et Sandrine Bisson. Distribué par Remstar, le film prendra l’affiche en 2011.

00/12/2010 Le CLSC de Bassin est installé dans l'ancienne Caisse populaire. On retrouve d'alleurs toujours un guichet automatique en service dans l'entrée de l'édifice. (Le Radar)

13-14-15/12/2010 Grosse tempête de pluie (autour de 80mm) et de vent (jusqu'à 100 km/h)

17/12/2010 Inauguration du centre Jos Lebourdais à la suite des rénovations réalisées au cours des derniers mois. (Le Radar)

22-23-24/12/2010 Grosse tempête de pluie et vent (jusqu'à 110 kmh.)

2011

00/00/2011 Pont de Havre-aux-Maisons
Entamés au printemps, rappelons d'abord que les travaux de construction du nouveau pont représentent un investissement majeur pour la région, soit un total de 57 $ millions (pont et aménagement des approches et de la route 199 sur 2 km). Sur le plan technique, la nouvelle infrastructure sera de 6,1 mètre au dessus du niveau de la mer (à marée haute), long de 400 mètre et large de 13 mètre.(Le radar)

00/00/2011 Fin de la démolition de l'usine Canapro. (Info-municipale)

17-20/03/2011 La Coupe Desjardins s’est déroulée du 17 au 20 mars au Colisée Albin Aucoin de Fatima.

00/00/2011 Début de la construction du nouveau pont de Havre-aux-=Maisons.

25/07/2011 le MS Maasdam, propriété de la Holland America Line, Fait escale aux Iles de la Madedleine. Dans la Baie de Plaisance à Cap-aux-Meules.

01-06/08/2011 Un nouveau rallye maritime arrive aux Iles. De Georgetown à Havre-Aubert. La Rum Runners Organisée pa les Ourfitters.

13/08/2011 C'est lors d'une cérémonie tenue samedi dernier dans l'archipel que le lieutenant-gouverneur du Québec, l'honorable Pierre Duchesne, a remis des médailles honorifiques à treize madelinots afin de souligner leur engagement, leur détermination leur dépassement de soi et leur influence positive au sein de la communauté.
Vincent Pereira Bourque (Médaille de bronze pour la jeunesse)
Janie Ferlatte (Médaille de bronze pour la jeunesse)
Simon Longuépée (Médaille de bronze pour la jeunesse)
Sara-Julie Turbide (Médaille de bronze pour la jeunesse)
Lucie Vigneau (médaille d'argent pour les ainés)
Isaac Hubert (médaille d'argent pour les ainés)
Elphège Leblanc (médaille d'argent pour les ainés)
Alphonse Forest (médaille d'argent pour les ainés)
Georges Niousse (médaille d'argent pour les ainés)
Josette Aubé (médaille d'argent pour les ainés)
Aurélienne Aucoin (médaille d'argent pour les ainés)
Louis T. Poirier (médaille d'argent pour les ainés)
Père Frédéric Landry (médaille d'argent pour les ainés)

08/09/2011 La rameuse solitaire Mylène Paquette est arrivée aux Iles au terme d'une traversée de 75 jours depuis Montréal. (Info-municipale)

10/10/2011 Jeannot Painchaud, Personnalité La Presse/Radio-Canada
Jeannot Painchaud, président-directeur général et artistique du Cirque Éloize, a reçu le 10 octobre dernier, à Paris, le prix Samuel de Champlain 2011 remis par l'Institut France-Canada. Cette mention souligne, chaque année, deux personnalités (une canadienne et une française) ayant oeuvré à la diffusion de leur culture auprès des publics français et canadiens. Après plus de 15 années de tournées dans 64 villes françaises, le Cirque Éloize présentera son spectacle ID au célèbre Théâtre National de Chaillot, dans la Ville lumière, du 24 décembre au 20 janvier prochains.
Le président-directeur général et directeur artistique du Cirque Éloize, Jeannot Painchaud, est la Personnalité de la semaine La Presse/Radio-Canada.

04/12/2011 Inauguration du Musé de la Mer.

2012

12/02/2012 Grosse tempête de verglas sur les Iles de la Madeleine
Le courant électrique est désormais rétabli partout aux Îles-de-la-Madeleine, a indiqué vendredi Hydro-Québec, qui a commencé à rapatrier ses équipes et son matériel. Bien que les mesures d'urgence aient été levées jeudi soir, les Îles-de-la-Madeleine se remettent lentement de la tempête de verglas qui a privé d'électricité plus de la moitié des 7000 abonnés de l'archipel, en début de semaine. Le courant électrique étant rétabli sur l'ensemble de l'archipel, Hydro-Québec a commencé à rapatrier par bateau les équipes et le matériel qu'elle avait déployés en toute hâte en début de semaine pour prêter main-forte aux équipes locales débordées par l'ampleur des dégâts. Hydro-Québec a acheminé plus de 200 travailleurs, des dizaines de poteaux de rechange et de la machinerie pour réparer les dégâts qui ont privé d'électricité plus de 3000 clients sur le petit archipel isolé dans le golfe du Saint-Laurent. Ces équipes ont travaillé sans relâche toute la semaine pour réparer les kilomètres de lignes électriques et les dizaines de poteaux arrachés par la tempête de verglas qui a touché l'archipel le week-end dernier. Des équipes de monteurs de lignes à l'oeuvre. Plus de 250 poteaux brisés par le poids de la glace ont été remplacés depuis le début de la semaine, selon Hydro-Québec. Le dernier bilan officiel de la société d'État publié vendredi rapporte que tous les abonnés de l'archipel sont désormais rebranchés au réseau en dépit de quelques opérations de délestage contrôlées pour permettre aux experts de stabiliser le réseau fragilisé par les intempéries. Pendant ce temps, l'heure est au bilan dans la communauté des Îles-de-la-Madeleine, où les autorités et les élus comptent revoir et améliorer les plans d'urgence pour mieux faire face à genre d'événements à l'avenir. (Réf. Iles de la Madeleine.com)

00-02-2012 Le maire Arseneau défend son intégrité
Le maire des Îles, Joël Arseneau, rejète les deux accusations de fraude et de vol déposées contre lui par la direction régionale des poursuites criminelles et pénales, parce qu'il a tardé à produire ses rapports de dépense entre 2007 et 2010. En point de presse, aujourd'hui, M. Arseneau a rappelé qu'il avait remboursé le capital et les intérêts cumulés sur la carte de crédit de la Municipalité, suite au dépôt d'une note de la vérificatrice comptable à l'été 2010. Celle-ci enjoignait l'administration municipale d'encaisser ses dépenses recouvrables de façon plus régulière, de sorte à ce que le montant demeure négligeable. Il s'agissait alors d'une facture de plus de 20 mille dollars:
Joël Arseneau s'est retiré temporairement de ses fonctions d'administrateur des fédérations canadienne et québécoise des municipalités, pour mieux se concentrer sur la défense de son intégrité. Il continue néanmoins d'exercer ses fonctions de maire et invite son personnel et ses collègues à ne pas se laisser distraire de leur mission:
Joël Arseneau sera défendu par Me. Carl Thibault, de la firme Thibault Roy de Québec. Ses dépenses d'avocat seront payées par les contribuables, en vertu des articles 604 point six et 604 point sept de la Loi sur les cités et villes.
Réf. CFIM

07/06/2012 M. Achille Hubert, des Îles-de-la-Madeleine, nommé chevalier de l'Ordre national du Québec
M. Germain Chevarie
M. Chevarie: Mme la Présidente, un Madelinot d'exception a reçu, le 7 juin dernier, des mains de notre premier ministre, M. Jean Charest, l'insigne de l'Ordre national du Québec, la plus prestigieuse des distinctions honorifiques de l'État québécois. Je profite donc de l'occasion pour féliciter M. Achille Hubert, qui a joué un grand rôle dans la diffusion de l'information sur nos îles.
Fondateur du journal Le Radar, l'hebdomadaire des Madelinots depuis 40 ans, Achille Hubert a su faire rayonner notre culture insulaire. Il fut un pionnier dans le domaine de la communication. Il continue encore aujourd'hui avec autant d'ardeur et de passion de répondre à cette mission d'information. M. Hubert s'est également impliqué aux îles en créant un centre d'archives historiques, en plus d'avoir participé à l'implantation d'une télévision et d'une radio communautaires.
Merci, M. Hubert, pour votre sens de l'innovation, votre dévouement auprès des Madelinots et votre influence positive au sein de notre communauté. Vous avez concrètement contribué au développement de notre archipel. Merci. (WEB)

Achille Hubert est fondateur et propriétaire du journal Le Radar, hebdomadaire lu par les Madelinots depuis 40 ans. Il mène à bout de bras cet organe de presse indépendant qui a contribué et contribue encore à l’essor social et économique des Îles-de-la-Madeleine. Il en est l’âme dirigeante et le moteur principal depuis les tout premiers débuts. Par surcroît, de 1991 à 2005, il a été correspondant des « Îles » pour le quotidien Le Soleil de Québec. Au cours des dernières décennies, M. Achille a participé à la mise en oeuvre, sur l’archipel, de multiples initiatives locales, notamment en matière de culture. On lui doit, entre autres, la création d’un centre d’archives historiques ainsi que l’implantation d’une télévision et d’une radio communautaires. Depuis 1985, l’Ordre national est décerné annuellement à des femmes et à des hommes d’exception qui se sont illustrés dans l’une ou l’autre des sphères d’activité de la société québécoise.Rappelons que, chaque automne, un appel public de candidatures est lancé dans les grands quotidiens et dans les médias régionaux. Source et photo: Gouvernement du Québec

16-17/06/2012 La réussite du Relais pour la vie
Le Relais pour la Vie a permis d'amasser plus de 133 mille 200 dollars. La première édition de l'événement aux Îles-de-la-Madeleine, qui s'est déroulée au Centre Alfred-Gallant de Fatima a réunis 73 équipes de marcheurs pour appuyer la recherche sur le cancer.
Neuf-cent-vingt-cinq Madelinots se sont relayés en équipe, pendant une marche de 12 heures, dans la nuit de samedi à dimanche, au centre Alfred-Gallant . Il faut ajouter à ce nombre 350 bénévoles ainsi que les 140 survivants du cancer qui ont effectué le premier tour de piste. Un de ces porteurs d'espoir et président d'honneur du Relais pour la vie aux Îles, Daniel Molaison, indique que cette mobilisation est source de courage pour les gens présentement atteints d'un cancer :
À la tombée du jour, plus de quatre mille deux-cents lampions ont été allumés, lors de la cérémonie des luminaires, pour célébrer les survivants du cancer et rendre hommage à ceux qui ont perdu le combat. De partout à travers l'archipel, les Madelinots alors sont venus se remémorer leurs parents et amis. Pierrette Leblanc, présidente du Relais pour la vie, souligne que la réponse du public est au-delà de ses espérances :
Agente de développement à la Société canadienne du cancer, Guylaine Ross précise que près d'un madelinot sur dix qui a participé d'une façon ou d'une autre au Relais pour la vie :
Plus de 20 pays participent au Relais pour la vie. Au Québec, 14 millions de dollars ont été amassés en 2011 pour faire avancer la cause du cancer dans l'espoir d'éliminer à jamais cette maladie.
Réf. CFIM

04/07/2012 Déplacement de la maison (Ancienne maison de Anicet Arseneau) située sur la Pointe à Havre-aux-Maisons. La cause, construction du 3e pont de Havre-aux-Maisons.

00/07/2012 Les jeunes finissants du DEC en Sciences humaines du Centre d'études collégiales des Iles ont participé à un séjour de 7 jours d'études en Grèce pour compléter leur formation et constater sur le terrain ce que leurs livres ne pouvaient leur apprendre.(Le Radar)

07/08/2012 M. Vincent Arseneau vainqueur de la Coupe Memorial 2012 signait le livre d'honneur de la Municipalité des Iles de la Madeleine.(Le Radar)

12/08/2012 Le député Philip Toone remettait à Mme Joan Smedley et à son époux M. Conrad Landry les médailles de diamant, pour l'engagement et l'implication dans la communauté, (Le Radar)

05/09/2012 Publié le 5 septembre 2012 à 11 h 30 Auteur : Octave Thibault
Aux Iles-de-la-Madeleine, le député libéral sortant Germain Chevarie n’a pas réussi le pari de remporter un second mandat consécutif.
La péquiste Jeannine Richard sort gagnante avec 1 060 voix de majorité devant monsieur Chevarie. La péquiste a ravi la faveur de 52,2 % des électeurs, le libéral 39,3 %.
Georges Painchaud de la CAQ n’a récolté que 4,9% du suffrage. Monsieur Chevarie s’était présenté pour l’ADQ dans Bonaventure en décembre.
Yvonne Langford de Québec solidaire a terminé tout juste derrière lui avec 4,8 % des voix.

19/09/2012 Mme Jeannine Richard, député de la circonscription des Iles-de-la-Madeleine, est nommée adjointe parlementaire au ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (Pêcheries).(réf. Parti Québecois)

16/10/2012 Pierrette Leblanc... une bénévole dynamique !
Le mardi 16 octobre 2012 La présidente du Relais pour la vie des Îles-de-la-Madeleine, Pierrette Leblanc, a remporté samedi un prix soulignant son dynamisme dans le cadre du Programme de reconnaissance de la Société canadienne du cancer.S.I.M.

10-13/10/2012 Vague de cirque reconnu par le ROSEQ
Vague de cirque remporte le prix Radar pour le spectacle Caroussel et corde à linge. (Le Radar)

16/10/2012 Inauguration Duclos & Michaud Télécom
Fondée en mars dernier, l'entreprise Duclos et Michaud Télécom a inauguré officiellement ses services de télécommunications hier matin. Le vice-président Paul-André Duclos souligne que l'entreprise a investi trois millions et demi de dollars dans la mise à niveau de son réseau de câblodistribution et de déploiement de fibre optique. Il affirme qu'il prend ainsi une avance sur ses compétiteurs :
Pour sa part, le PDG Denis Michaud est confiant qu'en misant sur un service de proximité et une programmation télévisuelle à saveur locale, Duclos Michaud Télécom saura répondre aux attentes des insulaires en matière de télécommunication :
Notons que Duclos et Michaud Télécom a notamment bénéficié d'une subvention de 213 mille dollars dans le cadre du programme Large Bande, d'Industrie Canada. Le Mouvement Desjardins, la FTQ, la SADC et le Fier des Îles, de même qu' Investissement Québec comptent aussi au nombre de ses partenaires financiers.(Cfim)

31/10/2012 Fermeture de la bijouterie Martin Gaudet après 45 ans de service. (Le Radar)
À la fin du mois d'octobre, la Bijouterie Martin Gaudet, véritable petite institution aux Îles, fermera définitivement ses portes pour ne laisser que le souvenir d'un service impeccable offert aux Madelinots depuis les 45 dernières années.
Ils étaient deux frères, l'un Martin, l'autre Félix. Nous étions au début des années soixante et Martin avait suivi une formation complète de deux années à Montréal afin d'obtenir un diplôme en horlogerie. De 1963 à 1967, son frère Félix travaillait comme électricien dans la métropole et Martin était revenu aux Îles pour y pratiquer son savoir-faire en horlogerie à partir d'un petit chalet installé derrière la maison des parents à Cap-aux-Meules. Atteint d'une grave maladie à progression lente, le jeune Martin devait chaque année quitter les Îles à l'automne puis revenir tard au printemps, toujours avec l'ambition de réparer des montres et des horloges. Il faut croire que son savoir valait la peine puisqu'à chaque retour aux Îles, il devait rattraper le temps perdu et remettre en fonction le tic tac de 400 à 460 montres et horloges avant d'être à jour dans son agenda quotidien. C'est ainsi qu'en 1966, au cours d'une conversation avec son frère Félix, les deux inséparables décidèrent d'un commun accord de démarrer une bijouterie aux Îles dès le mois de juin 1967, ce qui fut fait. Mis à part un court laps de temps dans l'arrière-boutique familiale, ils louèrent un local dans un édifice qui n'existe plus aujourd'hui et qui avait pignon sur rue en face de ce qui est actuellement le magasin Jadex. Payant loyer pendant six années à cet endroit, juste à côté du barbier Arthur Gaudet, ils achètent le terrain sur lequel est situé l'actuel édifice de la bijouterie. Ils réinvestissent alors leurs revenus et font construire le présent immeuble connu de tous les Madelinots. Ils y travaillent pendant une vingtaine d'années et puis deviennent, avec le temps, occupants d'une grande surface de deux mille pieds carrés dans le centre d'achats Place des Îles. Tout au long de ces années, la vie de Félix et celle de Martin sont marquées par toutes sortes de péripéties à la fois administratives et personnelles qui tissent un lien indéfectible entre les deux frères impliqués dans cette entreprise. D'ailleurs, afin de rentabiliser plus facilement le commerce et réinvestir une partie des revenus, Félix va travailler comme électricien aux Îles chez Québec Engineering et chez Langford Électric, entre autres, jusqu'en 1972. Au cours de l'année 2006, la Bijouterie Martin Gaudet quitte définitivement son local du centre d'achats Place des Îles pour revenir à son ancien emplacement qui fut toujours le sien, soit l'endroit actuel situé à l'intersection de la route 199 et du chemin menant à Gros-Cap non loin de la caserne des pompiers de Cap-aux-Meules. La voix pleine d'émotion, Félix ajoute, en parlant de son frère Martin : « Au début, Martin voulait que le commerce s'appelle Bijouterie F & M, mais je n'ai pas voulu. C'était lui le maître horloger. Nous avons toujours été solidaires dans toutes les décisions que nous avons prises ensemble, dans les moments difficiles comme dans les bons moments. Martin est décédé le 4 juillet 2008 à l'âge de 70 ans et il est parti presque en travaillant. En réalité, il n'a été que 23 heures sans être présent à son travail. En 70 années d'une vie bien remplie, il fut malade pendant 57 ans et n'a jamais retiré quelque bénéfice d'invalidité ou autre avantage que ce soit de la société. Il fut un travailleur infatigable jusqu'au bout. »
Une PME
La bijouterie fut une petite PME qui aura eu à son service deux employées fidèles presque tout au long du parcours. Diane Martinet et Odile Cummings ont assuré le service à la clientèle pendant de longues années alors qu'en période des Fêtes, neuf personnes ont parfois fait partie du personnel. Au cours des ans, il a fallu s'adapter aux changements de clientèle et dans ce qu'elle voulait comme service. Dans le temps, l'achat d'une montre ou d'une horloge maison était un achat sérieux. Félix s'exprime ainsi : « Il y a encore beaucoup de gens qui vont acheter un bijou ou une montre de belle valeur, surtout pour en faire cadeau à quelqu'un, mais la mode est maintenant au jetable pour une grande partie de la population. Avec l'arrivée du digital, on te donne maintenant une montre en cadeau si tu achètes un pain », dit-il, avec un grand éclat de rire. Puis, il poursuit : « Dans le temps, beaucoup de monde se fiançait et se mariait. Cela en faisait des joncs, des bagues, des bijoux et des montres à vendre. Aujourd'hui, il faudrait changer ça pour des bagues de divorce. Cela deviendrait encore plus intéressant du côté commercial », poursuit-il, toujours avec le sourire.
Et puis après
La Bijouterie Martin Gaudet n'existera plus en novembre prochain, mais il ne s'agit pas d'une fermeture obligatoire, mais bien d'un moment choisi pour partir afin de réaliser un peu ce que l'on n'a pas eu le temps de réaliser, de dire Félix : « J'ai maintenant soixante-dix ans et je suis fier de ce que l'on a accompli. Au cours des années, nous avons diversifié notre offre à la clientèle. Un beau bijou, indépendamment de sa valeur monétaire, n'a pas de prix si l'on considère la valeur symbolique de celui qui le donne ou le reçoit et cela demeure toujours vrai en ces temps modernes. Il fut aussi une époque où nous avons vendu beaucoup de vases de toutes sortes en Cristal d'Arques, puis nous avons acquis une machine à graver de grande qualité et offert des trophées, des plaques souvenir, des bibelots et autres objets à une clientèle qui nous fut toujours fidèle. C'est grâce à nos clients que nous avons réussi à vivre de notre commerce et je tiens à les remercier chaleureusement aujourd'hui. »
La retraite n'est cependant pas une option pour Félix Gaudet. Il a d'autres intérêts commerciaux à gérer bien que l'option de la fermeture de la bijouterie vienne d'une volonté de lâcher du lest et laisser la place à d'autres qui prendront certainement la relève parce que le besoin est toujours là, selon M. Gaudet. Propriétaire d'un véhicule motorisé depuis plus de 21 ans, il entend profiter encore davantage de son loisir et voyager plus souvent sur les routes de l'Amérique avant qu'il ne soit trop tard. Le travail, c'est bien beau, mais il faut aussi en profiter un peu, surtout quand on en a la possibilité et la santé qui va avec, chose qui n'est jamais certaine et acquise en permanence. Après 45 années de travail, vous méritez bien cela, Monsieur Félix.(Georges Gaudet)

Le pont de Havre-aux-Maisons
13/11/2012 Première visite sur le nouveau pont de Havre-aux-Maisons par le public, à pied ou en vélo.

14 Novembre 2012 Ouverture à la circulation du nouveau pont de Havre-aux-maisons
14 Novembre 2012 C'est à partir de 10 h aujourd'hui qu'aura lieue l’ouverture à la circulation du nouveau pont au-dessus du chenal du Havre aux Maisons.
Le ministre délégué aux Régions et ministre responsable de la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, M. Gaétan Lelièvre, et la députée des Îles-de-la-Madeleine, Mme Jeannine Richard, sont heureux d’annoncer, au nom du ministre des Transports et ministre des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire, M. Sylvain Gaudreault, l’ouverture à la circulation du nouveau pont au-dessus du chenal du Havre aux Maisons, aux Îles-de-la-Madeleine.
Débuté en mai 2011, l’ensemble du projet évalué à 50 millions de dollars consistait à construire un pont de près de 400 mètres de longueur ainsi qu’à aménager ses approches et la route 199 sur environ 2 km. La construction du pont et de ses approches a nécessité à elle seule un investissement de 35,3 millions.
« Le nouveau pont facilitera notamment la circulation maritime du secteur, ce qui aura un effet plus que positif sur le développement socioéconomique. De plus, la réalisation de ce projet améliorera de façon notable ce lien essentiel qu’est la route 199 en assurant une plus grande mobilité et une meilleure sécurité des usagers de la route en toute saison, améliorant par le fait même la qualité de vie des Madelinots », affirme le ministre Lelièvre.
Les usagers de la route pourront circuler sur le nouveau pont dès le 14 novembre, soit près d’un an plus tôt que l’échéance prévue au contrat. Toutefois, les travaux de parachèvement, dont des travaux de drainage et d’asphaltage ainsi que la restauration des approches de l’ancienne structure, se poursuivront jusqu’en 2013.
La députée des Îles-de-la-Madeleine tient à remercier tous ceux et celles qui de près ou de loin ont contribué à la réalisation de ce projet. « Cette nouvelle infrastructure est adaptée aux besoins de la population et permettra d’optimiser autant la circulation des personnes et des marchandises que les activités liées au tourisme et à la pêche », a mentionné Mme Richard.
« L’ensemble des travaux, une fois terminés, répondront aux normes actuelles de conception et de sécurité du ministère des Transports, et ce, en assurant un lien stratégique entre les principales agglomérations des Îles-de-la-Madeleine et l’aéroport ainsi qu’entre les districts des Îles-de-la-Madeleine et l’hôpital de Cap-aux-Meules », conclut M. Lelièvre.
Photo : Magazine LES ÎLES / Christian Fortin Source : CNW

Portail Québec > Actualité gouvernementale > Fil de presse > Ouverture à la circulation du nouveau pont de Havre-aux-Maisons aux Îles-de-la-Madeleine
Ouverture à la circulation du nouveau pont de Havre-aux-Maisons aux Îles-de-la-Madeleine QUÉBEC, le 13 nov. 2012 /CNW Telbec/ - Le ministre délégué aux Régions et ministre responsable de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, M. Gaétan Lelièvre, et la députée des Îles-de-la-Madeleine, Mme Jeannine Richard, sont heureux d'annoncer, au nom du ministre des Transports et ministre des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire, M. Sylvain Gaudreault, l'ouverture à la circulation du nouveau pont au-dessus du chenal du Havre aux Maisons, aux Îles-de-la-Madeleine.
Débuté en mai 2011, l'ensemble du projet évalué à 50 millions de dollars consistait à construire un pont de près de 400 mètres de longueur ainsi qu'à aménager ses approches et la route 199 sur environ 2 km. La construction du pont et de ses approches a nécessité à elle seule un investissement de 35,3 millions.
« Le nouveau pont facilitera notamment la circulation maritime du secteur, ce qui aura un effet plus que positif sur le développement socioéconomique. De plus, la réalisation de ce projet améliorera de façon notable ce lien essentiel qu'est la route 199 en assurant une plus grande mobilité et une meilleure sécurité des usagers de la route en toute saison, améliorant par le fait même la qualité de vie des Madelinots », affirme le ministre Lelièvre.
Les usagers de la route pourront circuler sur le nouveau pont dès le 14 novembre, soit près d'un an plus tôt que l'échéance prévue au contrat. Toutefois, les travaux de parachèvement, dont des travaux de drainage et d'asphaltage ainsi que la restauration des approches de l'ancienne structure, se poursuivront jusqu'en 2013.
La députée des Îles-de-la-Madeleine tient à remercier tous ceux et celles qui de près ou de loin ont contribué à la réalisation de ce projet. « Cette nouvelle infrastructure est adaptée aux besoins de la population et permettra d'optimiser autant la circulation des personnes et des marchandises que les activités liées au tourisme et à la pêche », a mentionné Mme Richard.
« L'ensemble des travaux, une fois terminés, répondront aux normes actuelles de conception et de sécurité du ministère des Transports, et ce, en assurant un lien stratégique entre les principales agglomérations des Îles-de-la-Madeleine et l'aéroport ainsi qu'entre les districts des Îles-de-la-Madeleine et l'hôpital de Cap-aux-Meules », conclut M. Lelièvre.

14/11/2012 Début de la démolition du vieux pont de Havre-aux-«maisons.(RLA)

14/11/2012 M. Raymond Arseneau fut la première personne à traverser, en vélo, le nouveau pont de Havre-aux-Maisons le 14 Novembre 2012 à l'ouverture vers 10 hr. Par la suite les automobilistes des deux cotés du pont commencèrent la traversée précédés des camions de la compagnie Hamel. En plus M. Arseneau dit avoir passé sur l'ancien pont, en vélo, peu de temps avant sa fermeture.(RA)

29/11/2012 Le 29 Novembre avait lieu devant nombre de dignitaires et participants, l'inauguration officielle du terminal croisières de CTMA sur le quai de Cap-aux-Meules aux Iles de la Madeleine.
Terminal:11500 pi²  Entrepôt: 6500²   Investissement 750000,00$.

2013

13/01/2013 4000 Madelinots marchent contre la réforme de l'assurance-emploi 13 Janvier 2013
Une participation record pour un enjeu considéré comme vital pour l'économie des Îles-de-la-Madeleine. C'est tout l'archipel qui manifeste sa colère. Plus de 4000 Madelinots sont descendus dans la rue pour dire au gouvernement Harper combien ils se sentent menacés par les nouveaux règlements en matière d'assurance-emploi.
Cette manifestation se déroule sous le thème « Non à l'exode des Madelinots ». Les organisateurs demandent à Ottawa de corriger la loi pour éviter le fameux « trou noir », soit une période où les chômeurs se retrouvent sans revenus.
Selon le porte-parole du Comité citoyen contre la réforme de l'assurance-emploi, Denis Poirier, cette réforme entraîne la migration de plusieurs familles des Îles vers le continent.
« On est en alerte à l'exode! » — Denis Poirier, porte-parole du Comité citoyen contre la réforme de l'assurance-emploi
Selon Denis Poirier, de nombreux travailleurs saisonniers ont déjà plié bagage et de nombreux autres s'apprêtent à les imiter, de crainte de se retrouver devant le fameux « trou noir ». Le programme spécial qui permettait d'ajouter cinq semaines de prestations pour contourner cette période sans revenu a été aboli par Ottawa.
Selon le maire des Îles-de-la-Madeleine, Joel Arseneau, 40 % de la main d'oeuvre de l'archipel bénéficie de l'assurance-emploi pendant la période hivernale. Une première manifestation avait rassemblé 2000 personnes à Cap-aux-Meules, le 3 novembre dernier. Réf.Portail Iles de la Madeleine

22/05/2013 INAUGURATION DE L’HABITATION ARC-EN-CIEL
Le 22 mai dernier, les membres du conseil d’administration de l’Office municipal d’habitation des Îles-de-la-Madeleine étaient heureux d’inaugurer l’Habitation Arc-en-ciel en présence de Jeannine Richard, adjointe parlementaire au ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec et députée des Îles-de-la-Madeleine.
Cet immeuble de douze logements dans le cadre du programme AccèsLogis est dédié à des familles dont 3 unités de 1 chambre pour personnes seules ou ayant des problèmes de santé mentale, 6 unités de 2 chambres dont 2 unités pour personnes à mobilité réduite et 3 unités de 3 chambres pour familles.
Cette réalisation a été possible grâce à la contribution financière des différents paliers gouvernementaux, la Société d’habitation du Québec et la Société canadienne d’hypothèques et de logement, quelques députés de l’Assemblée nationale, la Municipalité des Îles-de-la-Madeleine, le Pacte rural, le Centre local de développement, les caisses populaires des Îles-de-la-Madeleine et la Coop l’Unité. Rappelons que l’Office municipal d’habitation des Îles-de-la-Madeleine est un organisme sans but lucratif qui assure la gestion de logements à loyer modique sur son territoire, c’est-à-dire d’un bout à l’autre des Îles. Plus d’information sur notre site Internet au www.muniles.ca, sous l’onglet « Partenaires municipaux ».Info-municipale .

12/08/2013 INAUGURATION DE LA PLACE DES GENS DE MER ET DU PARCOURS INSULAIRE
Lundi 12 août 2013, le maire et président d’agglomération des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau est fier d’avoir inauguré la Place des gens de mer et le Parcours insulaire en présence du ministre délégué au Tourisme et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, Pascal Bérubé, du directeur des Caisses Desjardins des Îles, Lucien Presseault et de nombreux partenaires et commanditaires.
La Place des gens de mer et le Parcours insulaire font partie des projets réalisés dans le cadre des programmes provincial et fédéral relatifs au développement des croisières internationales. La Place, qui se situe dans le secteur portuaire de Cap-aux-Meules, est le point de départ d’un parcours qui se déploie en 12 sites extérieurs, allant du bout de La Grave à La Pointe de Grande-Entrée. Ces 12 sites ont été choisis pour leur beauté naturelle. Autant les visiteurs que les Madelinots sont invités à les parcourir pour découvrir ou redécouvrir ces paysages emblématiques des Îles, des extraits des meilleurs ouvrages sur les Îles, de belles photographies de toutes les époques et des contes spécialement conçus pour chaque endroit.(Info-municipale)

03/11/13 Poste de maire : Jonathan Lapierre 47,7% Joël Arseneau 28,5% Nicolas Arseneau 20% Léonard Chevrier 1,9% Yvon Cyr 0,7% Votes rejetés 1,2%
Poste de conseiller du district 1, L'Île-du-Havre-Aubert Germain Leblanc 75,6% Louis-Henri Deraspe 21,8%
Votes rejetés 2,6%
Poste de conseiller du district 2, L'Étang-du-Nord
Léon Déraspe 43,8% Andrée Lapierre 32,7% Léonard Arsenault 21% Votes rejetés 2,5%
Poste de conseiller du district 3, Cap-aux-Meules
Richard Leblanc, élu par acclamation
Poste de conseiller du district 4, Fatima
Roger Chevarie 70,5% Pascal Poirier 28,9% Votes rejetés 0,6%
Poste de conseiller du district 5, Havre-aux-Maisons
Jean-Mathieu Poirier, élu par acclamation
Poste de conseiller du district 6, Grande-Entrée
Gaétan Richard, élu par acclamation

2014

00/03/2013 Offre d'achat de l'entreprise Cap sur Mer par un consortium du Nouceau-Brunswick L.A. Traiding

12/03/2014 Deux membres de La Caisse populaire Desjardins des Ramées, mesdames Irène Lapierre et Marie-Michèle Cormier-Chevarie, ont reçu un prix de 1 000 $ de la Fondation Desjardins, à remettre à l’organisme de bienfaisance pour lequel elles œuvrent.
C’est dans le cadre des Prix Fondation Desjardins – Engagement bénévole que les candidatures de mesdames Lapierre et Cormier-Chevarie ont été retenues parmi les 290 qui ont été soumises aux comités régionaux de sélection de toutes les régions. Madame Irène Lapierre est engagée auprès de Centraide Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine alors que madame Marie-Michèle Cormier-Chevarie s’implique au sein de l’organisme GIVE International. (Iles de la Madeleine.com)

20/04/2014 C’est jeudi le 20 mars qu’avait lieu le gala des Grands Prix du tourisme québécois pour la région des Îles de la Madeleine.
Les prix ont été remis aux entreprises ou organismes suivants :
Agrotourisme et produits régionaux : Fromagerie du Pied de Vent
Attractions touristiques, 25 000 à 100 000 visiteurs : Croisières CTMA
Hébergement, 40 à 149 unités : Auberge Madeli
Services touristiques : Le bon goût frais des Îles de la Madeleine
Ressources humaines, employé touristique : Geneviève Joyal, Le bon goût frais des Îles
Ressources humaines, superviseur touristique : Stéphane Gaudet, Croisières CTMA
Ressources humaines, relève touristique : Jessica Leblanc, Leblanc Location
d’autos

26/03/2014 Marianne Papillon : artiste de l’année aux Îles
Le Conseil des arts et des lettres remet le prix régional de l’artiste créatrice de l’année à l’artiste multidisciplinaire des Îles-de-la-Madeleine, Marianne Papillon.
L’artiste autodidacte Marianne Papillon, qui s’est installée aux Îles en 2003, a entamé une démarche artistique d’abord en bande dessinée puis s’est dirigée vers les installations artistiques. Ses œuvres interrogent la technologie, les pratiques environnementales et le comportement humain. Son oeuvre la plus connue est exploration mammaire qui fait le lien entre exploration pétrolière et allaitement maternel.
Mme Papillon reçoit une bourse de 5000 $.(Iles de la Madeleine.con)

31/03-01-02/04/2014 Îles de la Madeleine : toujours sous le blizzard
Quelque 2400 foyers madelinots sont toujours privés d’électricité, mardi midi. Bassin, Grande-Entrée, l’île d’Entrée, toutes les îles de l’archipel sont touchées. La situation perdure, dans certains cas, depuis plus de 24 heures.
Des vents forts combinés à des précipitations de neige suivies d’un important épisode de verglas ont entraîné la chute d’une dizaine de poteaux d’Hydro-Québec. Les vents continuent de balayer les Îles. Des rafales de 80 km/h sont prévues mardi en après-midi. La visibilité variait de nulle à réduite sur la route 199, mardi matin. Les voitures sont le plus souvent prisonnières des glaces.
La situation est suivie de près par les autorités. La Municipalité des Îles a offert trois ressources d’hébergement aux citoyens qui sont isolés et qui ne peuvent plus demeurer à la maison, explique le maire, Jonathan Lapierre. « Parce qu’on sait, souligne M. Lapierre, qu’après 24, 36 heures sans électricité en plein cœur de l’hiver, les maisons deviennent de plus en plus froides. » Toutefois, plusieurs Madelinots ont recours aux réseaux sociaux pour se trouver un refuge près de chez eux puisque les déplacements sont difficiles et dangereux. Le maire recommande aussi aux citoyens d’être prudents s’ils utilisent un système de chauffage d’appoint.
Le comité d’urgence de la Municipalité s’est réuni en matinée, mardi, pour évaluer la situation et réagir au délai qu’Hydro-Québec pourra donner pour rétablir le courant. « D’autres mesures pourraient être mises en place », ajoute le maire Lapierre. Les gens, rappelle le maire, peuvent composer le numéro d’urgence des îles en tout temps.
Toutes les liaisons aériennes et maritimes ont été perturbées par le mauvais temps. Une douzaine de monteurs de ligne et cinq camions, appelés en renfort, attendent le départ du navire CTMA, toujours à quai à Souris, à l’Île-de-Prince-Édouard. La traversée du CTMA vers Cap-aux-Meules, prévue pour 8 h mardi matin, est reportée à 18 h, si les conditions météorologiques le permettent. Les équipes de Gaspé et de Rimouski n’ont pas pu se rendre aux Îles parce que les vols nolisés ont tous été annulés.
Plusieurs services ont été annulés. C’est le cas notamment des cours dans les écoles et au cégep, des services de la Régie intermunicipale de transport, qui a suspendu son transport collectif, et des services du palais de justice de Havre-Aubert, qui a reporté les causes inscrites au rôle.
Toutefois, le bureau du Directeur du scrutin à Cap-aux-Meules demeure ouvert pour la journée. (Iles de la Madeleine.com)

03/04/2014 Le CTMA Traversier accoste aux Îles
Le CTMA Traversier, avec à son bord les équipes de renfort d’Hydro-Québec, a finalement pu accoster mercredi aux Îles-de-la-Madeleine, après avoir été escorté par un brise-glace.
Le navire a dû manoeuvrer pendant huit heures à travers des glaces épaisses entre l’Île d’Entrée et le port de Cap-aux-Meules.
Le capitaine du navire, Bernard Langford, affirme que la bombe météo de la semaine dernière et la tempête de cette semaine ont compliqué la navigation.
« Toutes les glaces se sont concentrées aux Îles à l’intérieur de la baie. Après ça, on a eu des vents soutenus de 35 à 40 nœuds pendant deux jours [...] Il fallait passer à travers ça », dit-il.
Tout indique que le CTMA Vacancier a pu reprendre la mer vers Souris ce matin, toujours escorté par le brise-glace.
La masse de glace pourrait demeurer sur place pendant quelques jours, puisque des vents favorables ne sont pas attendus avant dimanche.
Renfort
Cinq camions munis de nacelles étaient à bord du traversier. Hydro-Québec a déployé ces renforts pour aider les équipes de monteurs de lignes déjà arrivés par avion.
La société d’État indique que 55 foyers sont toujours privés d’électricité, après un puissant blizzard qui a causé plusieurs perturbations sur l’archipel.
Les équipes d’Hydro-Québec croient qu’elle pourront complètement rétablir le réseau électrique madelinot au cours de la journée. D’ici là, les centres d’hébergement resteront en place.
Amélioration et déploiement des équipes aux Îles
La situation s’est améliorée mercredi aux Îles-de-la-Madeleine.
Selon le maire des Îles, Jonathan Lapierre, les conditions météo étaient beaucoup plus favorables pour les équipes sur les lieux. (Iles de la Madeleine.com)

07/04/2014 Élections en bref
125 circonscriptions
814 candidats
18 formations politiques différentes
11 candidats indépendants
80 000 membres du personnel électoral pour la journée du vote
Germain Chevarie est élu député des Îles de la Madeleine à l’Assemblée nationale
Au moment de la publication, avec 49 bureaux de vote de dépouillés sur 51, M. Chevarie obtenait 52 % , avec 763 voix de majorité devant la candidate péquiste, Jeannine Richard, qui amassait 40,3 % de l’appui des électeurs.
La candidate de Québec solidaire, Natalia Porowska, a quant à elle amassée 5,8 % de l’appui de l’électorat.
Au cours de la campagne, les candidats de la CAQ (3,2 %) et d’Option nationale (0,5 %) ont été peu présents, voire absents dans certains cas.
Au cours de la campagne, Germain Chevarie a ciblé les infrastructures municipales comme une priorité pour son prochain mandat.
Il a rappelé que son parti propose un programme de 15 milliards de dollars qui sera, selon lui, un levier économique pour l’archipel.
M. Chevarie a également abordé le dossier du traitement des eaux usées, ainsi que la qualité de l’eau potable et la réfection du réseau municipal.
Le nouveau député affirme que la réalisation de différents projets municipaux permettrait de créer des emplois tout en générant des retombées économiques.
C’est la troisième fois que Germain Chevarie affronte Jeannine Richard. En 2011, Jeannine Richard avait remporté la victoire avec une majorité de 1060 voix sur son adversaire libéral. En 2008, ce dernier l’avait emporté par 316 voix de majorité sur Mme Richard. Cette fois, le député sortant avait obtenu 3244 voix, soit 39 % des suffrages exprimés. Le Parti québécois avait alors perdu la circonscription représentée par le député et ministre Maxime Arseneau depuis 1998.
GERMAIN CHEVARIE 50,1 %
PQ JEANNINE RICHARD Député(e) sortant(e) 40,2 %
QS NATALIA POROWSKA 6 %
CAQ MARIO-MICHEL JOMPHE 3,2 %
ON DAVID BOUDREAU 0,6 %
Dernière mise à jour : 8 avril à 00h45 BUREAUX DÉPOUILLÉS 51 / 51 ( 100 % ) TAUX DE PARTICIPATION : 77 % VOTES REJETÉS : 1,2 %

1897 - 1900 1900 - 1904 Patrick Peter Delaney Libéral
1904 - 1905 Robert Jamieson Leslie Libéral
1906 - 1908 1908 - 1912 Louis-Albin Thériault Libéral
1912 - 1916 1916 - 1919 1919 - 1923 1923 - 1927 1927 - 1928 Joseph-Édouard Caron Libéral
1928 - 1931 1931 - 1935 1935 - 1936 Amédée Caron Libéral
1936 - 1939 1939 - 1944 1944 - 1948 1948 - 1952 1952 - 1956 1952 - 1956 1956 - 1960 1960 - 1962 Hormisdas Langlais Union nationale
1962 - 1966 1966 - 1970 1970 - 1973 1973 - 1976 Louis-Philippe Lacroix Libéral
1976 - 1981 1981 - 1985 Denise Leblanc Parti québécois
1985 - 1989 1989 - 1994 1994 - 1998 Georges Farrah Libéral
1998 - 2003 2003 - 2007 2007 - 2008 Maxime Arseneau Parti québécois
2008 - 2012 Germain Chevarie Libéral
2012 - 2014 Jeannine Richard Parti québécois
2014-..Germain Chevarie Libéral

Année Référendum % du OUI % du NON Total de votes Taux de participation
1980 Référendum de 1980 45,78 % 54,22 % 7 438 84,18 %
1992 Accord de Charlottetown2 45,95 % 54,05 % 8 009 79,59 %
1995 Référendum de 1995 58,13 % 41,87 % 9 424 91,76 %

20/05/2014 Église Sacré-Coeur de Grande-Entrée est la proie des flammes Selon les informations reçues, le feu aurait débuté cet avant-midi, les renforts de Cap-aux-Meules sont arrivés sur les lieux peu avant midi.
L’église Sacré-Coeur, citée monument historique, est un lieu de culte de tradition catholique érigé en 1899. Le bâtiment massif en bois comporte une nef rectangulaire à trois vaisseaux terminée par un choeur à chevet plat. Il est coiffé d’un toit à deux versants droits. La façade, aménagée dans l’un des murs pignons, compte deux porches et est surmontée d’un petit clocher sur le faîte. Une sacristie de plan rectangulaire à un étage et demi prolonge le bâtiment vers l’arrière. Elle est également coiffée d’un toit à deux versants droits. L’église Sacré-Coeur est située en retrait de la route principale, en bordure d’une lagune, sur l’île de la Grande Entrée dans la municipalité des Îles-de-la-Madeleine.

Valeur patrimoniale

La valeur patrimoniale de l’église Sacré-Coeur repose sur son intérêt historique. La construction de cette église marque l’installation définitive de familles de pêcheurs à l’extrémité est des îles de la Madeleine au tournant du XXe siècle. L’île de la Grande Entrée est peuplée tardivement contrairement aux autres îles de l’archipel. Cette partie des terres est à l’origine réservée au clergé anglican. Elle est ensuite vendue à partir de 1850 sous forme de lots. Le sol y est peu propice à l’agriculture; toutefois, le homard abonde dans la lagune. L’île est donc habitée temporairement durant la saison de la pêche par des pêcheurs et des marchands qui y établissent des campements. À partir des années 1880, l’amélioration des routes et des moyens de communication favorise l’installation permanente des familles. La mission de Grande-Entrée (créée en 1876) dépend alors de la paroisse de Havre-aux-Maisons; la messe est célébrée dans une résidence privée. Une première chapelle est construite vers 1887, mais à un endroit éloigné du village. Elle est désassemblée, puis remontée et agrandie sur le site actuel en 1899 lors d’une corvée. Le cimetière est aménagé quelques années plus tard et un presbytère est construit en 1910. L’église Sacré-Coeur témoigne du développement du village de Grande-Entrée.
La valeur patrimoniale de l’église Sacré-Coeur repose également sur son intérêt architectural. D’architecture vernaculaire, le bâtiment est construit selon un savoir-faire traditionnel local. Il y intègre cependant quelques éléments associés à l’architecture néogothique. L’église, de dimension imposante, est érigée en bois. Elle est coiffée d’un toit à deux versants droits comme la majorité des bâtiments résidentiels et publics de l’archipel. Son parement en planches posées à clins est également caractéristique des constructions locales. D’aspect sobre et dépouillé, le bâtiment a pour principal ornement des ouvertures à arcs brisés. Cet élément, de même que la verticalité de la façade accentuée par le clocher central, s’inscrit dans l’architecture néogothique. Le style est fréquemment utilisé à la fin du XIXe siècle pour les églises rurales au Québec. L’église Sacré-Coeur, érigée par les villageois de Grande-Entrée, est un bel exemple d’architecture religieuse vernaculaire.
La valeur patrimoniale de l’église Sacré-Coeur repose aussi sur son intérêt ethnologique. L’île de la Grande Entrée est l’un des plus importants ports de pêche au homard au Québec. Une cérémonie propre à l’île a lieu chaque année dans l’église. Il s’agit d’une messe spéciale marquant l’ouverture de la pêche au homard au début de mai. Le prêtre procède ensuite à la bénédiction des bateaux sur le quai. Une gerbe de fleurs est ensuite lancée à la mer pour honorer la mémoire des marins et pêcheurs disparus. Les villageois des autres paroisses des îles de la Madeleine se rendent à Grande-Entrée pour l’occasion. L’église Sacré-Coeur, en plus d’être vouée au culte religieux, sert également de salon funéraire. En effet, la sacristie est agrandie en 1992 afin d’y loger le salon mortuaire du village. Ainsi, le bâtiment est intimement lié à la vie communautaire et aux traditions des paroissiens.

Sources : Lieux patrimoniaux du Canada

00/06/2014 Sylvie Bernier en mission sur l'archipel L’athlète olympique Sylvie Bernier est de passage dans l’archipel à titre d’ambassadrice des saines habitudes de vie chez Québec en Forme.
Invitée par Les Îles en forme et en santé, la championne olympique a profité de son passage pour rencontrer les familles madeliniennes, mais aussi les élus et différents partenaires du milieu :
Sylvie Bernier a ainsi parcouru près d’une trentaine de villes du Québec afin de sensibiliser et mobiliser la population et les principaux acteurs du milieu à l’importance des saines habitudes de vie.
À titre d’exemple, elle mentionne avoir travaillé auprès de gestionnaires d’arénas ou de centres sportifs afin que leurs clients aient un véritable choix, lorsque vient le temps de s’alimenter :
Selon Véronique Chiasson, agente de mobilisation pour Les Îles en forme et en santé, plus de la moitié des Madelinots souffre d’un excès de poids. Près du tiers de ces personnes sont des enfants :
Véronique Chiasson précise que plusieurs projets sont sur la table des Îles en forme et en santé afin d’aider les Madelinots à renverser la vapeur, en mangeant mieux et en bougeant davantage. (Sources CFIM)

13/06/2014 Intervention digne de mention La Sûreté du Québec a remis des certificats de reconnaissance à un groupe de jeunes Madelinots, vendredi dernier.
Rappelons que le 16 juin 2012, un groupe de neuf jeunes, fréquentant encore l’école primaire à ce moment, a été impliqué dans un évènement tragique. Jérémy Poirier de Fatima, raconte ce qui s’est passé :
Ainsi, trois jeunes ont porté assistance à la dame, alors qu’un autre appelait le 9-1-1. Pendant ce temps, les autres sont allés à la rencontre des secours afin de les guider au bon endroit.
C’est dans le gymnase de la Polyvalente des Îles, en présence de dignitaires, d’enseignants et de parents et amis que les méritants ont reçu leurs certificats. Ces reconnaissances ont été remises dans le cadre du mandat de police de proximité de la Sûreté du Québec, qui encourage l’aide apportée par la population à la réalisation de sa propre mission. (Sources CFIM)

13-14/06/2014 Une aventure peu ordinaire! La participation des élèves de l’école Centrale de Havre-aux-Maisons au Grand défi Pierre Lavoie, au stade olympique de Montréal samedi, suscite un élan de générosité remarquable. Alors qu’il faudra deux vols nolisés et des billets d’avion réguliers pour faire voyager la centaine de jeunes ainsi que leurs accompagnateurs, on estime les coûts de l’aventure à une centaine de milliers de dollars. (Sources CFIM)
La commission scolaire des Îles et le milieu y contribuent notamment pour 20 mille dollars, tandis que la Chambre de commerce de Montréal en verse cinq mille et que des dons ont jusqu’à présent été amassés pour une valeur d’une autre vingtaine de milliers de dollars. Le Grand défi Pierre Lavoie contribue lui-même pour 25 mille dollars à la participation des jeunes madelinots au grand rassemblement, en plus de les prendre en charge pour les déplacements et de leur offrir le couvert.
Plus de six mille élèves et adultes de partout en province feront du camping au stade olympique dans la nuit de samedi à dimanche. Les Madelinots coucheront dans une école, vendredi et dimanche, à leur arrivée en ville et avant leur retour aux Îles.
Les jeunes de l’école Centrale ont chacun récolté une moyenne de 463 cubes d’énergie, dans le cadre du défi Lève-toi et bouge!
Leur score totalisant un cube d’argent leur a valu de participer à un tirage au sort entre les 18 écoles participantes de la Gaspésie et des Îles, et de gagner la grande récompense du Grand défi Pierre Lavoie, à Montréal. (Sources CFIM)

14/06/2014 Coup de pouce citadin pour un spectacle bénéfice
Une soixantaine de personnalités et de gens d’affaires de Montréal, dont Louise Deschâtelets, arrivent aux Îles aujourd’hui, pour la fin de semaine. C’est le consultant Franklin Delaney qui leur organise une visite de l’archipel, de même qu’une soirée au récital bénéfice du pianiste Alain Lefèvre à l’église de Lavernière, samedi.
Le groupe compte au nombre des gens qui se sont procuré un billet au coût de cent dollars, au profit de la Fabrique de Lavernière et du Vieux Treuil :
Le président-directeur-général du Groupe St-Hubert, Jean-Pierre Léger, contribue également à l’organisation de la soirée bénéfice en faisant don d’un piano à queue Yamaha à la Fabrique de Lavernière. Il a aussi fait construire une scène, sur le devant de l’église, pour que le célèbre pianiste puisse être bien en vue. Le directeur du Vieux Treuil, Émile Déraspe, s’en déclare surpris et très heureux tout à la fois :
Au moins 500 personnes, dont 150 étudiants invités gratuitement, assisteront au récital d’Alain Lefèvre. L’église de Lavernière a une capacité de mille 200 places. Déjà on estime à plus de 25 mille dollars les bénéfices qui seront partagés entre la Fabrique et le Vieux Treuil. (Sources CFIM)


00/08/2014 Médaille d’argent au Keirin Pour Hugo Barrette au Mexique Hugo Barrette à accédé au podium des Championnats panaméricains de cyclisme sur piste, disputés à Aguascalientes, au Mexique.
Jeudi, Barrette a décroché la médaille d’argent au keirin. C’est le Colombien Fabian Puerta, vice-champion du monde de la discipline, qui lui a arraché la victoire dans une finale enlevante. Le Vénézuélien Hersony Canelon a obtenu la médaille de bronze.
Le Québécois a entrepris la compétition en force, remportant tour à tour sa vague de qualification et sa demi-finale. Il s’en est fallu de peu pour qu’il remporte une troisième course consécutive et se hisse sur la plus haute marche du podium.
« Le Colombien était évidemment le favori, mais j’avais de bonnes jambes, alors mon objectif était de gagner. Je savais que ça allait se jouer entre nous deux, mais je ne savais pas que ça se jouerait de si peu. Il a gagné par moins d’un millimètre », a raconté le cycliste des Îles-de-la-Madeleine, qui avait terminé septième à cette épreuve lors de la dernière édition des Championnats panaméricains.
« Je suis satisfait de cette médaille d’argent. Ça commence très bien le processus de qualification olympique et ça me donne confiance pour le reste de la saison. Avec cette course-là, je suis maintenant troisième au monde au keirin. C’est un grand pas en avant dans ma carrière. Ça me permet d’espérer un podium aux Mondiaux dans un avenir rapproché », a dit le cycliste de 23 ans.
Samedi, Barrette a pris le cinquième rang au sprint individuel. Lors des qualifications, où il s’était également classé cinquième, il a établi une nouvelle marque canadienne de 9,74 s sur 200 m. Stoppé en quart de finale, il a ensuite remporté sa course de classement.
Réf. ilesdelamadeleine.com

00/09/2014 OLIVIER PARENT Le Soleil
(Québec) Une cinquantaine de travailleurs s'affairent depuis vendredi à limiter les dégâts du déversement de diesel toujours inexpliqué au port de Cap-aux-Meules, aux Îles-de-la-Madeleine. Aucun danger de santé publique ne guette les citoyens, selon le maire de l'archipel.
«Il n'y a pas de risque pour la santé publique et pour la sécurité des gens», a indiqué samedi au Soleil le maire des Îles-de-la-Madeleine, Jonathan Lapierre. Le déversement de diesel, qui proviendrait d'un pipeline d'Hydro-Québec, ne s'est pas rendu aux égouts ou au système d'aqueduc des insulaires, a-t-il précisé, samedi en fin d'après-midi.
«C'est une situation qui est très préoccupante, on parle d'un déversement de diesel dans la nature. C'est toujours préoccupant et inquiétant», reconnaît néanmoins M. Lapierre.
Samedi, les opérations visant à récupérer le diesel déversé dans le bassin de la marina ont été prises en charge par Hydro-Québec. La société d'État a la responsabilité d'un oléoduc qui relie les Îles-de-la-Madeleine à sa centrale thermique.
L'alimentation du pipeline a été coupée dès que la thèse d'un déversement causé par un navire a été écartée, explique une porte-parole d'Hydro-Québec, Nathalie Vachon.
La société d'État ne confirme pas que son oléoduc est responsable du déversement, puisqu'une enquête est toujours en cours. Le coordonnateur d'Urgence-environnement, Luc Michaud, indique quant à lui que «la source, jusqu'à nouvel ordre, provient de leurs installations».
La priorité est de limiter les dégâts et de retirer le diesel dans le bassin de la marina et sur un terrain voisin, explique le maire Jonathan Lapierre. «On a tous un but commun de préserver l'intégrité de l'environnement», ajoute la porte-parole d'Hydro-Québec.
Celle-ci ne se dit pas en mesure de quantifier l'étendue de la nappe de diesel qui s'est formée dans la marina. Urgence-environnement dit avoir reçu une estimation de 30 à 200 litres au moment où elle a été alertée.
L'accès au quai de Cap-aux-Meules a été restreint, histoire de ne pas entraver les opérations d'urgence. Le diesel serait confiné à l'intérieur du quai grâce aux estacades qui ont été installées.
Une fois que le déversement aura été nettoyé, les équipes en place - qui se relaient 24 heures sur 24 - s'activeront pour trouver l'origine de la fuite et la colmater.
Samedi, une pelle mécanique a été demandée à la marina afin d'excaver une partie du sol au pied du quai, où une quantité de diesel s'était accumulée. Ces vérifications n'ont pas permis de trouver l'origine de la fuite, relate Jonathan Lapierre.
Le maire des Îles-de-la-Madeleine ne cache pas qu'il aura «de bonnes discussions avec les instances» gouvernementales après l'opération de nettoyage.
«On aura des questions supplémentaires à poser à Hydro-Québec, mais aussi au gouvernement du Québec en ce qui a trait à des mesures qui pourraient être mises en place pour tenter de prévenir ce genre d'incident», a laissé tomber M. Lapierre. Avec la collaboration de Johanne Fournier

00/09/2014 Déversement aux Îles : le lieu de la fuite identifié
Une semaine après le déversement de diesel survenu dans le port de Cap-aux-Meules, aux Îles-de-la-Madeleine, Hydro-Québec confirme que l’endroit où s’est produite la fuite de l’oléoduc a été identifié.
Selon nos informations, la fuite se situe sous la route qui mène au port de la municipalité.
De son côté, la société d’État souligne qu’elle se situe dans la « zone du port ».
Les inspections se poursuivent pour s’assurer que l’oléoduc est en bon état et qu’il n’y a pas un autre bris ailleurs dans la conduite longue de trois kilomètres, entre le port et la centrale thermique. « On veut s’assurer de son intégrité avant de procéder à l’étape de réparation », précise la porte-parole d’Hydro-Québec, Nathalie Vachon.
La récupération des hydrocarbures s’effectue maintenant par une technique qui permet de séparer l’eau du diesel.
La société d’État assure par ailleurs que les boudins absorbants ont confiné les dégâts dans le port de Cap-aux-Meules, et qu’il n’y a pas de diesel à l’extérieur de ce secteur.
Pour l’instant, 11 000 litres ont été récupérés. D’après Hydro-Québec, les travaux se poursuivront pendant encore plusieurs semaines.
Nathalie Vachon indique aussi que si l’oléoduc n’est pas sécuritaire, la centrale thermique sera approvisionnée par camions à partir du port.
Réf. ilesdelamadeleine.com


07/09/2014 Gaétan Arsenault, lauréat régional au prix de Reconnaissance du travail bénévole
M. Gaétan Arsenault, président du club de VTT, reçoit le prix pour son travail de bénévole en mati;ere de véhicule hors route dans la région des Iles de la Madeleine. (Le Radar)

09/12/2014 Anniversaire de Mme Marie-Jeanne Poirier,
Enfant de M. Phillpppe Poirier de Havre-aux-Maisons, épouse de feu Edmond Cyr et soeur de feu Octave Poirier. Mme Poirier fête ses 100 ans lors d'une petite fête aux Nouveaux Horizons à Havre-aux-Maisons.

Haut de page   Retour

Ils sont partis le......

2010

26/03/2010 Décès du père Alfred Gallant.

20/09/2010 Donald DELANEY, La Maison Funéraire Harry Leblanc & Fils Inc., vous informe du décès accidentel survenu en mer, en Gaspésie, le 20 septembre 2010 de Monsieur Donald Delaney, il était âgé de 72 ans et résident de Cap-aux-Meules, aux Iles-de-la-Madeleine.
Il était le fils de feu Monsieur J. William Delaney et feu Madame Yvonne Richard, l'époux de feu Madame Martha Thellab et le conjoint de Madame Estelle Trépanier. Il laisse aussi dans le deuil ses frères: Georges (Francine Bouvier), feu Jérôme ( Andrée Gauthier), Mauril (Marguerite Thériault), Jacques (Huguette Bouffard) et feu Denis, ainsi que ses soeurs: Jeannette (Marcel Cyr), feu Jeanne (feu Marc Boucher), Madeleine (Dollard Leblanc), Yvonne (Léo Arseneau), Colette, Mona (Pierre Gallant) et plusieurs neveux, nièces, amis.

26/09/2010 Serge BOUDREAU, La Maison Funéraire Harry Leblanc & Fils Inc., vous informe du décès le 26 septembre 2010 de Monsieur Serge Boudreau, il était âgé de 40 ans et résident de Cap-aux-Meules, aux Iles-de-la-Madeleine.
Il était le fils de Monsieur Jean-Marc Boudreau et Madame Denise Bourque, le conjoint de Madame Monica Lapierre et le père de Laurie et Élodie. Il laisse aussi dans le deuil sa soeur Julie (Charles) et leurs 3 enfants: Tristan, Delphine, Flavie.

2012

28/03/2012 LANDRY, Père Frédéric (20 janvier 1931- 28 mars 2012) La MAISON FUNÉRAIRE LEBLANC, vous informe du décès le 28 mars 2012 du Père Frédéric Landry, il était âgé de 81 ans et résident de Havre-Aubert aux Iles-de-la-Madeleine.
Il laisse dans le deuil ses frères: Jean-Marc, Roger, Laurent et sa soeur Jeannine ainsi que neveux, nièces et les membres de la communauté de l'Île du Havre-Aubert.
La famille recevra les condoléances en chapelle ardente à l'église Notre-Dame de la Visitation de Havre-Aubert dimanche 1er avril 2012 de 14h00 à 17h00 et de 19h00 à 22h00.
Le service religieux du Père Frédéric Landry sera célébré lundi le 2 avril 2012 à 14h00 à l'église Notre-Dame de la Visitation de Havre-Aubert et de là au cimetière de l'endroit.
Lundi le 2 avril, jour des funérailles, la famille recevra les condoléances à 10h00.
Les dons reçus seront versés à la Fabrique de la paroisse Notre-Dame de la Visitation de Havre-Aubert ou la Fondation Santé de l'Archipel.
Direction des Funérailles Entreprises funéraires membres de la C.T.Q. Maison funéraire Leblanc 720 chemin Principal Cap-aux-Meules, Québec Canada G4T 1G7 Tél.: 418-986-2615 Téléc.: 418-986-2888 info@maisonfuneraireleblanc.com www.maisonfuneraireleblanc.com www.maisonfuneraireleblanc.com

16/06/2012 Noyade d'un kayakiste de 70 ans
Un homme âgé de 70 ans s'est noyé vers 11 h samedi dans le secteur de Fatima.
La victime, Serge Pageau de Québec, était à bord d'un kayak en tandem avec sa conjointe, lorsqu'une vague latérale a fait chavirer l'embarcation.
La femme a pu regagner la rive, mais son compagnon est demeuré dans l'eau jusqu'à ce que des témoins réussissent à l'en sortir.
Une dizaine de jeunes de moins de 12 ans étaient présents sur la rive et ils ont aidé à repêcher la victime. Des manoeuvres de réanimation ont été tentées mais se sont avérées vaines.
Le décès de M. Pageau a été constaté à l'hôpital des Îles. Sa conjointe a été traitée pour un choc nerveux.
Des mesures de soutien psychologique ont aussi été offertes aux enfants qui ont participé au sauvetage.I.M.

21/06/2012 La MAISON FUNERAIRE LEBLANC, vous informe du décès le 21 JUIN 2012 de monsieur Willie Lebel, il était âgé de 91 ans et résident de Bassin, aux Iles de la Madeleine.
Il était l'époux de madame Alma Arseneau et le père de 7 enfants; Gérald(Madeleine), Denise(Martin), Ghislaine(Céline), Marie-Berthe(Martin), Martha(Jean-Yves), feu Daniel(Diane), Denis(Sylvie).
Il laisse aussi dans le deuil 10 petits-enfants et 6 arrière- petits-enfants ainsi que 1 frère Jean-Guy(Lise), et 1 soeur Marie-Anna(François), neveux, nièces, parents, amis.
La famille recevra les condoléances au salon funéraire de Havre-Aubert lundi le 25 juin 2012 de 19h00 à 22h00.
Le service religieux de Monsieur Willie Lebel sera célébré mardi le 26 juin 2012 à 19h00 à l'église Saint François Xavier de Bassin et de là au cimetière de l'endroit. Mardi le 26, jour des funérailles, le salon ouvrira à 14h00.
Direction des Funérailles Entreprises funéraires membres de la C.T.Q.

25/06/2012 JOBIN, Jacques, prêtre (1933 - 2012) Date de décès : 2012-06-25 À Havre-aux-Maisons, Iles-de-la-Madeleine, le 25 juin 2012, est décédé Monsieur Jacques Jobin, prêtre diocésain de Montréal.
Né le 11 décembre 1933, il était le fils de feu Me Gérard Jobin, notaire, et de feu Cécile Morin. Après ses études classiques au Collège Sainte-Marie, et ses études théologiques au Grand Séminaire de Montréal, il fut ordonné prêtre le 15 juin 1957, par Son Éminence le Cardinal Paul-Emile Léger, en la Basilique Notre-Dame de Montréal. Il fut le secrétaire du Cardinal Léger de 1957 à 1961.
Il a vécu et exercé son ministère pastoral pendant plus de vingt-cinq ans dans la Paroisse Saint-Sixte, à Ville Saint-Laurent, dont il fut le curé de 1986 à 1994.
De 1994 à 2000, il fut aumônier à la Maison Tanguay, la Prison des femmes de Montréal, où il fut très heureux dans ce service pastoral.
En 1970, après des études à l’Université de Détroit, au Michigan, où il obtint une Maîtrise en psychologie, il a exercé la profession de psychothérapeute, tout en poursuivant son ministère pastoral à Montréal pendant quarante-six ans, jusqu’en juin 2003, date à laquelle il s’établissait aux Iles-de-la-Madeleine pour y vivre une retraite très active.
Nommé par l’évêque de Gaspé-Les Iles, prêtre collaborateur, dans les huit paroisses des Iles, il y a exercé son ministère, avec beaucoup de bonheur, jusqu’à ce que sa santé le lui permettre, c’est-à-dire jusqu’à la presque toute fin de sa vie.
Il laisse dans le deuil sa sœur Jacqueline Jobin Gouban, son frère André Jobin et sa belle-sœur, Thérèse Labossière, un neveu Marc Jobin et son épouse, Marie-France Larochelle, tous de Montréal, ainsi que sa grande amie Aline Paquin, qui a pris soin de lui, aux Iles-de-la-Madeleine, jusqu’à sa mort. Il laisse également dans la peine de nombreux amis(es), tant à Montréal qu’aux Iles-de-la-Madeleine, où il était considéré comme un vrai Madelinot par une population qui l’aimait beaucoup.
Les visites auront lieu à la Maison Funéraire Leblanc située au 720 chemin Principal, Cap-aux-Meules, jeudi le 28 juin 2012 de 14h00 à 17h00 et de 19h00 à 22h00.
Selon ses dernières volontés, ses funérailles seront célébrées en l’église Sainte-Madeleine de Havre-aux-Maisons, vendredi le 29 juin 2012 à 16h00 et il sera inhumé dans le cimetière de la paroisse Sainte-Madeleine.
Veuillez noter que le jour des funérailles le salon ouvrira à 11h00.
Prière de compenser l’envoi de fleurs par un don qui sera ensuite réparti aux huit paroisses des Iles-de-la-Madeleine.
MAISON FUNÉRAIRE LEBLANC 720 chemin Principal Cap-aux-Meules, Québec

14/10/2012 Décès de Sr Jacqueline Gosselin. Comme religieuse de la Congrégation de Notre-Dame, Sr Jacqueline Gosselin a oeuvrée plusieurs années aux Iles comme professeure de piano, directrice de la chorale paroissiale à l'église de Havre-aux-Maisons et présente en pastoral scolaire. Réf. bulletin paroissial

07/12/2014 Publié le 7 décembre 2014 | par Radio-Canada Disparition du Marie-Carole aux Îles: 50 ans déjà
Il y a 50 ans disparaissait le navire Marie-Carole des Îles-de-la-Madeleine. Les 5 marins qui étaient à bord du navire à l’époque n’ont jamais été retrouvés.
Plusieurs cérémonies commémoratives ont eu lieu en fin de semaine aux Îles pour rendre hommage aux disparus.
Une résidente des Îles, Rose Lima Poirier, se rappelle de la journée de la disparition, le 7 décembre 1964. Elle avait alors 15 ans. Elle explique que son père Pierre était parti en mer à bord du Marie-Carole avec 3 autres capitaines et un cuisinier quelques jours plus tôt:
« Ils avaient entendu dire que il y avait beaucoup plus de poisson à cet endroit et ils voulaient aller voir si c’était vrai. »
C’est au téléphone que Rose Lima Poirier a appris que le Marie-Carole, avec son père à bord, était perdu en mer. Elle n’a jamais su ce qui s’était réellement passé:
« On a été des années des années qu’on attendait, on se demandait s’ils allaient s’en venir ou si on allait entendre quelque chose, mais non jamais on n’a quasiment presque pas pu faire notre deuil. »
Pierre Poirier, Alphonse Doyle, Rosaire Lapierre, Edmund Richard et Reggie Cyr ont laissé 19 enfants orphelins qui ont souligné cette fin de semaine le 50e anniversaire du naufrage du Marie-Carole.
Une pierre tombale a été installée au cimetière de Fatima où les familles pourront enfin aller se recueillir PS: Naufrage le 02 décembre 1964
ILES DE LA MADELEINE

  [1900-1949]>[0000-1899]  [1900-1949]  [1950-1999]  [2000-2004]  [2005-2009]  [2010-2014]  [2015-++++]

NATIONALES-INTERNATIONALES

 [0000-1899]  [1900-1949]  [1950-1999]]  [2000]  [2001]  [2002]  [2003]  [2004]  [2005]  [2006]
 [----2007----]  [----2008----]  [----2009----]  [2010]  [2011]  [2012]  [2013]  [2014]  [2015]  [2016]


Haut de page

De toutRetourAccueil